L’écoute des ultrasons révèle les défauts des machines tournantes

Le 01/04/2007 à 0:00  
default-image-3103

Pompes, turbines, moteurs, centrifugeuses… ces machines, que l’on dit \"tournantes\" parce qu’elles intègrent des organes en rotation, jouent un rôle souvent stratégique dans un procédé de fabrication. Pour les surveiller et prévenir les défaillances, on utilise le plus souvent des techniques d’analyse vibratoire. Mais l’engouement qu’elles suscitent ne doit pas faire oublier qu’il existe d’autres outils permettant d’obtenir, simplement et à peu de frais, des résultats intéressants. C’est le cas en particulier de la détection ultrasonore. La méthode, basée sur la conversion en sons audibles des ultrasons émis par les machines, est très intuitive. Elle permet de détecter les défauts qui se manifestent à haute fréquence, et de \"pointer du doigt\" les équipements sur lesquels il sera nécessaire de réaliser

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap