Lenze fait de son usine de Ruitz une «vitrine Industrie du futur»

Le 12/11/2018 à 17:00  

L ors du salon Global Industrie, qui s'est déroulé du 27 au 30 mars dernier à Paris Nord Villepinte, l'usine de l'allemand Lenze, située à Ruitz ( voir Mesures n° 866 ), près de Béthune (Pas-de-Calais), s'était vue décerner le label «Vitrine Industrie du futur», pour sa démarche impliquant une responsabilité des équipes dans la modularité de leurs outils de production, l'automatisation de certaines tâches et une efficacité énergétique accrue. Derrière cette annonce se cache en fait la mise en place d'une stratégie, baptisée Excellence 2020+, par le fabricant de systèmes d'automatisation et d'entraînements.

En plus de réduire la pénibilité du travail et de libérer les opérateurs des tâches de manutention, le déploiement des AGV permet de fluidifier la zone d'expédition/ emballage et les entrées/sorties des stocks principaux.

« Nous voulons faire du site français un exemple de l'excellence opérationnelle industrielle. Pour parvenir à un développement durable et profitable, notre stratégie s'appuie sur trois piliers : la mécatronique (améliorer la disponibilité des équipements et réduire la consommation d'énergie), les systèmes d'automatisation (créer de la valeur ajoutée avec des solutions complètes) et le numérique (améliorer la rentabilité des investissements avec des solutions numériques sécurisées) », résume Francis Kopp, gérant du site de Ruitz de Lenze Drive Systems France.

L'entreprise doit toutefois relever plusieurs défis majeurs, tels que la maîtrise de ses coûts de production ou la nécessité d'accroître son agilité afin d'intégrer les demandes spécifiques des clients dans des délais très courts. Pour doubler la capacité de production d'ici à 2020, sans extension de la surface du site (13000m 2 ), et également améliorer la traçabilité des produits, la mise en place de lignes de production supplémentaires s'est accompagnée de la conception et de l'assemblage de nouveaux postes de travail modulaires. « Nous avons comptabilisé, sur l'année 2017, 1 193 idées d'amélioration, avec 120 employés impliqués, et 56 projets LPS, pour 45 employés impliqués, ainsi que 30 postes de travail refaits sur 60. Cela a représenté un investissement de 150 000 euros et un ROI de 6 mois », précise Francis Kopp.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap