Les capteurs 3D gèrent la sécurité des engins mobiles

Le 01/01/2015 à 17:00

Parmi les fonctions avancées intégrées aux caméras 3D O3M d'ifm electronic, on trouve la détection d'objets réfléchissants et l'anticollision, des fonctions essentielles pour la sécurité des personnels à proximité d'engins de chantier.

ifm electronic

C 'est à l'occasion de l'édition lyonnaise du salon Pollutec 2014 ( voir notre article page 28 ) que l'allemand ifm electronic a dévoilé la série de caméras 3D « intelligentes » O3M. Si le choix de ce salon orienté notamment environnement peut paraître de prime abord étrange,il ne faut pas oublier que Pollutec est également le rendez-vous des acteurs des équipements de transport, de gestion et traitement des déchets, etc. « Les applications visées avec la nouvelle série sont l'assistance aux conducteurs d'engins mobiles et l'automatisation de processus de travail, ce qui contribue à améliorer la sécurité et l'efficacité des machines », rappelle Julien Patel, ingénieur d'application EcomatMobile chez ifm electronic France.

Pour le développement des caméras O3M, la société s'est appuyée sur sa technologie PMD ( Photonic Mixer Device ), en l'optimisant pour les applications embarquées. Rappelons que la technologie réalise une mesure de distance indirecte par temps de vol, où une lumière infrarouge émise est ensuite réfléchie par un ou plusieurs objets. Le capteur mesure alors la différence de phase entre signaux émis et réfléchis. « L'un des avantages est la possibilité de détecter simultanément de multiples objets, et ce quelle que soit la luminosité (une lumière extérieure jusqu'à 120 klux ne pose aucun problème) et en s'affranchissant de la nuit », affirme Julien Patel.

La série O3M se compose de trois modèles. Le capteur O3M150, qui n'intègre aucun prétraitement des données, est destiné uniquement aux solutions personnalisées pour lesquelles c'est le fabricant d'équipements qui concevra les algorithmes pour exploiter les données. En plus d'être aussi associé à des algorithmes utilisateurs, l'O3M151 dispose également de fonctions d'analyse telles que la détection d'objets réfléchissants, l'anticollision, le guidage d'alignement et d'autres fonctions basiques. La fonction d'anticollision est même très avancée: elle prend en compte la vitesse des objets présents dans le champ de vision (des véhicules, par exemple) et la vitesse de l'équipement où est installée la caméra, et si les deux vitesses sont égales ou très proches, la caméra ne signale pas de risque. Le dernier élément de la série est l'unité d'éclairage infrarouge O3M950.

Suivre en temps réel jusqu'à 20 objets

Au vu de ces fonctions,les quatre grands secteurs de marché visés sont les machines de chantier, les véhicules municipaux, le transport et la logistique, ainsi que le machinisme agricole. Si l'on regarde d'un peu plus près les spécifications de ces capteurs 3D, ils affichent une portée maximale de 30m, un angle d'ouverture de 70x23° (verticale x horizontale), une résolution d'image de 64 x 16 pixels, une fréquence d'échantillonnage de 25, 33 ou 50Hz, l'enregistrement de plus de 1000 valeurs synchronisées, (des interfaces CANopen pour le paramétrage), Ethernet et Ethernet UDP/IP, les agréments IP67/IP69K avec connecteurs ou bouchons protecteurs vissés… « Une caméra peut suivre en temps réel et simultanément jusqu'à 10 ou 20 objets, en affichant la distance de chaque objet réfléchissant », ajoute Julien Patel. Mais ifm electronic ne compte pas en reste là, la société ayant déjà prévu d'ajouter une caméra vidéo analogique qui permettra de réaliser la superposition des images vidéo et infrarouge.