Les capteurs à technologie RFID de Farsens

Le 25/10/2016 à 0:00  

D ans le domaine de la mesure des grandeurs physiques telles que la température, l'humidité relative, de l'accélération, etc., on peut imaginer que tout a déjà été pensé, développé et fait. Et pourtant l'espagnol Farsens, représenté en France par TH Industrie, prouve le contraire. Le fabricant a en effet développé les premiers capteurs à technologie RFID du marché. « D'ordinaire, les tags, ou chips, RFID ( Radio Frequency IDentification ou radio-identification) sont mis en œuvre dans les applications d'identification, mais pas dans les applications de mesure. Farsens a néanmoins réussi à développer un tag RFID et une antenne associés à un capteur », explique Francis-Claude Héraut, président deTH Industrie.

ppartient à ilancry@newsco.fr. Toute reproduction est interdite. Il existe différents types d'antennes, ce qui permet de trouver la configuration la mieux adaptée à chaque application, en évitant toujours de câbler les capteurs.

On trouve ainsi toute une gamme de capteurs pour les mesures de température (Pyros ; étendue de mesure de - 50 à + 300 °C selon le mo-dèle), d'humidité dans le sol (Hydro-H401), de température et d'humidité relative en ambiant (Hygrofenix-H221; 0 à +60°C et 0 à 100% HR), de suivi de résistance (Rmeter-MA10; 100O à 1MO), de la lumière ambiante (Shadow-L1085), d'accélération triaxiale (KineoA2DH ; ± 2 à ± 16 g), de champ magnétique 3D (magneto-M3MDL ; ± 4 à ± 16 gauss), de tension (Vmeter-LV10 avec 1 voie et QVmeter-LV10 avec 4 voies; 0 à 1,5V avec un gain réglable de 1 à 1000). Sont également disponibles un détecteur de champ RF (PhotonLEDW703), des tags pour le suivi de commutation (X1-SXX et X3202BH), etc.

Farsens a réussi à développer un tag RFID et une antenne associés à un capteur, alors que les tags RFID sont d'ordinaire cantonnés à l'identification.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap