Les capteurs magnétiques GMR rivalisent avec l’effet Hall

Le 01/12/2002 à 0:00  
default-image-3103

Les capteurs magnétiques sont utilisés dans une grande variété d’applications, de la mesure de distances ou de vitesses à la détection de pièces métalliques, en passant par la mesure de courant. La plupart du temps, ces capteurs sont basés sur l’effet Hall. Le principe, connu depuis longtemps, est bien maîtrisé. Il permet d’obtenir des capteurs dotés d’une grande plage de mesure et peu onéreux… mais sensibles aux variations de température. Pour pallier cet inconvénient, on utilise alors des capteurs magnétorésistifs, et notamment des capteurs GMR (à magnétorésistance géante) très sensibles et peu dépendants des variations de température…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap