Les conditionneurs de signal passent à l'Ethernet

Le 22/05/2018 à 17:00

Q ue ce soit pour les applications de contrôle de la qualité en production, de bancs d'essais (industriels ou en fin de ligne) ou de surveillance des systèmes et des machines, les entreprises recherchent toujours à optimiser la productivité de leurs procédés. « Cela passe notamment par des chaînes de mesure complètes tournées vers les performances, avec un bon rapport qualité/prix. En ce qui concerne les conditionneurs de mesure, nous proposions jusque-là la série Clip, une gamme très large, mais dont le développement remontait aux années 1980 », explique Nicolas Di Pol, responsable Systèmes de mesure industriels chez HBM France.

Avec la génération de conditionneurs de signal ClipX, que vient de lancer sur le marché l'entité du groupe britannique Spectris –ce dernier vient d'annoncer la fusion de Brüel & Kjær Sound & Vibration et de HBM en une seule activité baptisée Hottinger, Brüel & Kjaer (HBK)–, les utilisateurs vont pouvoir bénéficier de nouvelles fonctionnalités. Du côté des entrées de mesure, la nouvelle série accepte aussi bien des demi-ponts et des ponts complets de jauges, des capteurs piézorésistifs, des potentiomètres, des sondes Pt100, des signaux de courant et de tension. « Seuls nos capteurs de déplacement inductifsWA etWI ne sont pas compatibles. Par contre, la fréquence porteuse de 1,2 kHz assure une immunité très impor-tante vis-à-vis du bruit », poursuit Nicolas Di Pol.

Les conditionneurs de signal ClipX de HBM vont permettre aux industries de les intégrer facilement aux bus de terrain, de les configurer à distance et, ainsi, de décharger les automates des fonctions de calcul en les décentralisant vers les capteurs.

Un travail important a également été fait par HBM sur la précision de mesure. « Les modèles ClipX affichent en effet une classe de précision de 0,01 % (pont complet), ou de 0,05 % (entrées courant et tension), une résolution de 32 bits et une fréquence d'échantillonnage de 19,2 kéch/s. La génération précédente Clip, elle, n'affichait qu'une classe de précision de 0,1 % et la série PME,0,03 % », rappelle-t-il.

Un serveur web intégré

« Nos clients nous demandent de plus en plus des conditionneurs de signal supportant des protocoles industriels, configurables facilement et à distance, ainsi que de décharger les automates des fonctions de calcul en les décentrali-sant vers les capteurs », constate Nicolas Di Pol. Les modèles BM40PB et BM40IE de la série ClipX intègrent désormais respectivement une interface Profibus et des protocoles basés sur Ethernet (EtherCAT, EtherNet/IP et Profinet), en plus de 2 sorties analogiques (4-20mA et ±10V). Le troisième d'ores et déjà disponible, le BM40, ne propose que ces 2 sorties analogiques. « L'un des avantages est la réduction des coûts, de l'ordre de 30 à 40 % », précise Nicolas Di Pol.

Les autres caractéristiques de la série ClipX sont par ailleurs la synchronisation NTP –il est possible d'associer jusqu'à six modules ensemble –, la présence d'un serveur web intégré. L'interface web associée,« une fonctionnalité relativement novatrice dans ce domaine-là », indique-t-il, permet le paramétrage, le fonctionnement et le diagnostic depuis un smart-phone ou une tablette numérique, ainsi que l'autocontrôle et l'aide à prévention des temps d'arrêt de machines.

La détection précoce des pannes est possible grâce aux fonctions telles que la surveillance de l'état de santé, le diagnostic à distance et le calcul des voies.

Dans l'esprit du concept des objets connectés industriels (IIoT), les ClipX assurent une communication transparente et cohérente depuis la chaîne de mesure jusqu'aux applications cloud via une interface OPC UA (prochainement disponible sur les modèles BM40PB et BM40IE).