Les détecteurs de COV portables X-pid 9000 et 9500 de Dräger

Le 18/09/2019 à 0:00  
default-image-3103

Les détecteurs de COV portables X-pid 9000 et 9500 de Dräger comblent un manque sur le marché entre les détecteurs PID et les chromatographes en phase gazeuse transportables.

Pportable, facile à utiliser, séle our la détection de COV sur les sites chimiques et pétrochimiques, les fabricants proposent des tubes réactifs pour mesures ponctuelles et/ou des appareils portables basés sur un PID. « L'une des limitations des PID réside dans leur non-sélectivité. Il faut alors recourir au prélèvement d'un échantillon sur site et à son analyse en laboratoire, ou investir dans un chromatographe en phase gazeuse “transportable” », explique FannyWaldeck, chef de produits Détection de gaz portable chez Dräger France.

De par leur technologie et leur compacité, les nouveaux détecteurs de gaz portables X-pid 9000 et 9500 de l'allemand révèlent une réelle innovation pour l'identification du benzène, du 1,3-butadiène et autres COV, des composés cancérigènes même à très faibles concentrations. « Nous avons en effet voulu développer une chromatographie en phase gazeuse dans un appareil réellement portable, utilisable en zones explosibles et facile à utiliser.Les X-pid 9000 et 9500 sont donc beaucoup plus sélectifs et sensibles (niveau de détection de 50 ppb) qu'un tube ou qu'un PID », résume FannyWaldeck.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap