Les efforts du CFM portent leurs fruits

Le 01/04/2014 à 17:00
default-image-3103

L a métrologie est une fonction stratégique dans les entreprises, quelle que soit la grandeur mesurée et le domaine d'activité (mécanique, électronique, agroalimentaire, chimie, pharmacie, médical, environnement, biologie, aéronautique, nucléaire, agriculture…). Il faut comprendre les outils de la métrologie, se poser les bonnes questions et analyser son besoin réel, du début à la fin de son processus de fabrication quel qu'il soit. C'est ce que répète depuis sa création le Collège français de métrologie (CFM) qui voit tous ses efforts porter (enfin?) leurs fruits. « En termes d'activités,l'année 2013 a été marquée par l'organisation du 16 e Congrès international de métrologie [CIM] en partenariat pour la deuxième fois avec GL events Exhibitions. Nous avons accueilli 850 personnes, soit + 6 % par rapport à 2011 » , rappelle Pierre Claudel, président du CFM et directeur de la division Métrologie au Centre technique des industries aérauliques et thermiques (Cetiat).

L'objectif des J'M est d'attirer les utilisateurs de la mesure, de les mettre en situation pour appréhender les bonnes pratiques, les risques,etc. ” Pierre Claudel, président du CFM

En plus de la présence d'environ 30 % d'étrangers, c'est également la venue d'un nombre croissant d'industriels, année après année, qui constitue la satisfaction du CFM. « 68 % des congressistes sont des industriels (fabricants d'instruments, sociétés de services, utilisateurs de matériels…). C'est la concrétisation d'un travail spécifique initié il y a quelques années, même si la manifestation est liée à de grands groupes », ajoute Pierre Claudel. L'édition 2013 a également vu un Village Métrologie (l'espace commun entre MesurExpoVision et le congrès) bien plus imposant qu'en 2011, en termes de nombre d'exposants et de surface. « Il s'agit d'une force de disposer d'une exposition et du congrès,ce dernier étant un moteur pour leVillage Métrologie. Et les visiteurs ne s'y trompent pas puisqu'ils sont 95 % à plébisciter cette synergie», indique-t-il d'ailleurs.

Un nombre d'adhérents en hausse de 10 %

L'autre grande activité du CFM concerne les journées techniques, organisées à raison d'une dizaine par an et parfois en partenariat avec le Laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE). Non seulement le taux de participation est très satisfaisant, mais aussi il a, en moyenne, progressé depuis 2009, passant de 42 personnes par journée technique en 2009 à 48 en 2013, sachant que le taux de remplissage est assez constant sur toute l'année. Pour Pierre Claudel, « il faut trouver dans la réussite et les thématiques de nos journées techniques la raison de la progression du nombre d'adhérents. Nous comptons 250 sociétés membres, soit une hausse de 6 % par rapport à 2012, et 330 adhérents physiques (+ 10 %), avec un taux de renouvellement de 86 %. » Pour l'année 2014, dix journées techniques sont d'ores et déjà prévues à Paris sur des thèmes aussi variés que les mesures sensorielles industrielles (le 15 mai), les campagnes interlabo-ratoires (le 5 juin), les équipements climatiques (le 7 octobre), les mesures électriques en RF et HF (le 21 octobre), les mesures 3D (le 18 novembre).

L'autre moteur réside dans les avantages tarifaires proposés aux adhérents pour assister aux journées techniques et au congrès qui entretient la notoriété de l'association. Cette notoriété vient également des groupes de travail (traçabilité métrologique dans les cas difficiles, métrologie dans les LBM, mesures 3D) et des publications, dont celle du guide sur la spectrophotométrie en 2013. « Nous avons signé un partenariat avec Lexitis Editions, qui va permettre de rééditer les guides techniques du CFM dans une version plus moderne », annonce Pierre Claudel. A noter que l'association a renforcé ses relations avec le Syndicat de l'instrumentation de mesure, du test et de la conversion d'énergie dans le domaine de l'électronique (Simtec), ce qui se traduit par l'intervention à ses journéesTest et mesure.

« Appréhender les bonnes pratiques, les risques »

Pour l'année 2014, le point d'orgue pour le CFM,avec le sou-tien d'A+ Métrologie,de Beamex, du Cetiat, de Felix Informatique, d'Hexagon Metrology, de l'INSA Valor, d'Implex et de Sika, sera la deuxième édition des Journées de la mesure (baptisées J'M), organisée les 24 et 25 juin à l'Espace de laTête d'or à Lyon.A l'instar de la première édition qui s'est tenue à Toulon il y a deux ans, ce sont deux journées indépendantes identiques: une conférence introductive, suivie de formations thématiques et, l'après-midi, de deux ateliers pratiques par tutoriel.

Seules les tables rondes n'ont pas été reconduites. « Il s'agit d'attirer les utilisateurs de la mesure (grandes et petites entreprises, laboratoires, universitaires), de les mettre en situation pour appréhender les bonnes pratiques, les risques, etc. En ciblant l'industrie régionale,nous misons sur la présence de 250 à 300 personnes sur les deux jours », avance Pierre Claudel.