Les entraînements (moteurs) décentralisés

Le 01/05/2003 à 0:00  
default-image-3103

L’idée de déporter les électroniques de contrôle commande au plus près des capteurs et actionneurs n’est pas nouvelle et ce concept a même trouvé sa consécration avec le succès des bus de terrain. Pourtant, en pratique, la décentralisation n’est pas toujours aussi poussée qu’elle pourrait l’être. Par exemple, il existe assez peu de capteurs raccordés directement sur un bus de terrain de type DeviceNet ou As-i. La plupart sont en fait raccordés par des traditionnelles liaisons “fil à fil" sur des blocs d’entrées/sorties (qui, eux, sont déportés). C’est un peu la même chose pour les démarreurs et variateurs “moteurs". Danfoss explique ici l’intérêt de pousser la décentralisation dans ce domaine, en termes de réduction des coûts de conception, de montage, de câblage et

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap