Les Lauréats Du Concours Des Meilleures Applications

Le 01/03/2013 à 17:00  

L a seizième édition française de NIDays qui a eu lieu au CNIT de Paris La Défense, le 12 février dernier, a une nouvelle fois attiré plus d'un millier de visiteurs (1155 contre 1104 l'an dernier). Chaque année, cette manifestation est l'occasion pour National Instruments de présenter ses solutions, sa stratégie et le savoir-faire de ses partenaires à travers un cycle de conférences et une exposition comptant 66 stands.

Après l'astrophysicien Hubert Reeves en 2011 et l'astronaute Patrick Baudry en 2012, l'invité vedette de l'édition 2013 était André Borschberg, cofondateur, CEO et pilote de l'avion Solar Impulse rendu célèbre par sa capacité à voler jour et nuit sans carburant grâce aux panneaux solaires qui recouvrent son aile de 64 mètres, envergure équivalente à celle d'un Airbus 340. Lors de la conférence plénière de l'après-midi, il a présenté son projet,les différentes étapes franchies et les difficultés qu'il a fallu surmonter pour finalement réussir un vol de 26 heures d'affilée grâce à la seule énergie solaire. L'avion embarque une multitude de capteurs pour la mesure des efforts sur la structure, de l'efficacité des cellules solaires, de consommation électrique, etc. Les données essentielles au pilotage sont transmises au pilote alors que la plus grande masse de mesures est télétransmise aux équipes au sol pour une analyse ultérieure qui permettra d'améliorer la conception de l'avion pour réaliser le prototype qui réalisera en 2014 le tour du monde en 5 étapes de quelques jours chacune. D'ici là, Solar Impulse traversera cet été les Etats-Unis en plusieurs escales. L'interventiond'AndréBorschberg était bien entendu l'un des temps forts de l'édition française de la manifestation que National Instruments organise chaque année partout en Europe pour faire le point sur l'instrumentation virtuelle et la conception graphique de systèmes. Autre temps fort et autre rendez-vous de NIDays, la remise de prix de la cinquième édition du concours des meilleures applications réalisées avec des solutions du constructeur, organisée en partenariat avec la revue Mesures qui fait partie du jury.

Les cinq lauréats ont reçu leurs récompenses des mains de Pete Zogas (à droite), vice-président senior ventes et marketing chez National Instruments, et Frédérick Drappier (deuxième à gauche), directeur général de la filiale française.

Lauréat toutes catégories confondues: Jean-François D'Eu (Université de Brest) pour la réalisation d'un sondeur électromagnétique innovant pour l'image-riedusous-sol et la détection en milieu marin. L'objectif: développer un instrument basé sur l'imagerie électromagnétique pour pallier les limites des techniques classiques de prospection géophysique. La solution: s'appuyer sur un système CompactRIO et LabVIEW pour effectuer l'acquisition rapide et simultanée de toutes les mesures, enregistrer et visualiser les données en temps réel à bord du navire. Le nouvel instrument ainsi développé, nommé MAPPEM (pour Mapping with penetrating Electromagnetics ), se présente sous la forme d'un poisson, tracté par un navire. Il contient les moyens de communication, les alimentations électriques, le système d'acquisition et les préamplificateurs. Il héberge aussi les capteurs de navigation, un compas doublé d'inclinomètres à l'intérieur, et à l'extérieur de l'enceinte étanche, un capteur de pression pour déterminer la profondeur de l'instrument, et un altimètre pour connaître sa distance par rapport au fond. Ces capteurs sont indispensables pour la sécurité du système, mais aussi pour le traitement des données. Sur le poisson est aussi placée une électrode qui va servir à l'injection de courant pour “éclairer” le milieu et permettre l'imagerie. Suivent ensuite des câbles qui portent 19 capteurs électriques. Enfin, une traîne comporte une deuxième électrode d'injection. Le tout fait 100m de long et sera tracté typiquement à 2-3m du fond. Un câble relie le système au bateau. Ce câble apporte l'énergie et autorise la communication entre le navire et le poisson.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap