Les lecteurs de codes matriciels adoptent une focale adaptative

Le 01/03/2014 à 17:00  
default-image-3103

P résent dans le domaine des solutions d'identification grâce à sa gamme « IDpro », Sick dispose d'une gamme étendue de produits dédiés allant des scanners laser aux systèmes RFID, en passant par les caméras linéaires et les lecteurs de codes matriciels. La société a depuis peu complété son offre avec une gamme de caméras matricielles de lecture de codes répondant au nom de Lector65x. Cette gamme est proposée en deux versions. La déclinaison flex se caractérise notamment par un large choix d'éclairages et d'objectifs pour s'adapter au mieux à l'application visée. Mais c'est surtout dans la version dynamic focus de la gamme Lector65x qu'il faut trouver la véritable innovation dans le domaine des caméras matricielles de lecture de codes, avec l'intégration d'une focale adaptative. En effet, ce modèle modifie en temps réel sa focale en fonction des variations de distance de lecture et de hauteur des objets. Le dispositif dispose ainsi d'une focale optimale d'un objet à l'autre, afin d'obtenir une image nette du code qu'elles que soient les circonstances. Une caractéristique qui devrait permettre à ces appareils de trouver leur juste emploi dans le domaine de l'intralogistique, autour des processus de tri automatisés. Dans les processus manuels de manutention et de tri également, le Lector65x permet une semi-automatisation. Dans l'automatisation industrielle, les lecteurs de codes déploient notamment leur potentiel pour l'identification des pneus ou en fin de ligne dans les installations de conditionnement.

Que ce soit en version flex ou dynamic focus, la gamme Lector65x de Sick dispose d'une définition de caméra de 2 ou 4 millions de pixels selon les modèles.

Que ce soit en version flex ou dynamic focus , la gamme Lector65x affiche des caractéristiques intéressantes en termes de définition, de champ de détection « grands angles », de rapidité de prises de vue et de décodage. Ces appareils disposent ainsi d'une définition de caméra de 2 ou 4 millions de pixels selon les modèles, une valeur suffisante pour identifier un code 1D classique dont chaque barre mesure 0,35mm de largeur et ce, dans un champ de détection proche de 500x500mm. Qui plus est, les algorithmes de décodage qui y sont associés permettent de détecter et de traiter avec une fiabilité satisfaisante les codes à faible contraste ou même partiellement endommagés et peu importe le type de code : à barres, Data Matrix, Maxi Code ou QR Code. A noter que la variante Lector654 Dynamic Focus for Systems est particulièrement dédiée à la conception de portiques de lecture. Un seul câble par appareil suffit pour connecter plusieurs lecteurs en réseau. L'utilisateur peut agrandir son système une caméra à la fois, en l'adaptant de manière optimale à la largeur de son convoyeur et donc au champ de détection nécessaire. Enfin, la gamme est agrémentée de multiples options de bus de terrain et de fonctions d'analyse. Elle intègre ainsi des interfaces E/S, USB, bus de terrain CAN et Ethernet en protocole TCP/IP ou EtherNet/IP, y compris les blocs de fonction correspondants. D'autres bus de terrain tels que Profibus et Profinet sont également disponibles mais uniquement sous la forme de modules de raccordement. Au niveau des fonctions, lors de l'installation, les touches de fonction et l'autoconfiguration du code ( auto setup ) garantissent un paramétrage optimal sans délai. Par ailleurs, un laser de visée intégré facilite l'alignement.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap