Les signaux des oscilloscopes méritent une bonne correction

Le 01/12/2005 à 0:00  
default-image-3103

Ces derniers temps, les oscilloscopes numériques ont atteint de nouveaux sommets en termes de fréquence d’échantillonnage et de bande passante. Comme les techniques de numérisation mises en oeuvre arrivent à leurs limites et introduisent de multiples erreurs sur le signal, de multiples filtrages doivent être réalisés. Agilent Technologies explique ici en quoi ces filtrages sont nécessaires pour restituer aussi fidèlement que possible le signal d’origine, tout en soulignant leurs limitations. Il est important de connaître les mécanismes mis en jeu car certains de ces filtrages peuvent être activés ou désactivés par l’utilisateur de l’oscilloscope.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap