« Les sociétés doivent mieux vendre la signature électronique pour la démocratiser »

Le 02/11/2011 à 15:26  
default-image-3103

Forte des évolutions faites ces dernières décennies en informatique, la dématérialisation des documents est désormais une démarche que toutes les sociétés peuvent entreprendre, que ce soit pour la facturation, la gestion de rapports, etc. La signature électronique, l’un des services de la dématérialisation, n’est toutefois pas aussi déployée que l’on aurait pu penser il y a dix ans au moment de la transposition en droit français de la directive européenne 1999/93/CE. Armelle Trotin, cofondatrice et directrice de l’organisme certificateur LSTI revient pour Mesures sur les raisons de ce décalage, les idées reçues sur la signature électronique, les aspects à prendre en compte pour un déploiement réussi et bien d’autres points encore.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap