Les techniques de contrôle des roulements

Le 01/04/2003 à 0:00  
default-image-3103

Les roulements sont les composants les plus fragiles des machines tournantes. Pour éviter des arrêts de production coûteux dus à la défaillance imprévue de l’un d’entre eux, il faut donc en permanence les surveiller, et "traquer" l’apparition du moindre défaut… Pour cela, ce ne sont pas les techniques qui manquent. Des méthodes classiques d’analyse vibratoire (détection d’enveloppe, analyse du cesptre, kurtosis, facteur de crête, etc.) à des techniques plus spécifiques telles que l’onde de choc, elles permettent de détecter les défauts à un stade plus ou moins précoce, et parfois même d’en déterminer l’origine exacte. Bien sûr, il n’existe pas de méthode universelle. Le meilleur outil de surveillance est alors celui qui associe plusieurs techniques…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap