Les transmetteurs de niveau radar font fi des contraintes

Le 01/04/2014 à 17:00
default-image-3103

Les transmetteurs de niveau radar LG01 et LR01 d'Invensys viennent compléter son offre de mesure de pression et à flotteur.

L egroupe Invensys, qui est devenu une division du français Schneider Electric (voir Mesures n°863) , s'est notamment bâti une réputation en mesure de niveau, via la marque Foxboro Eckardt. L'entité Invensys vient de dévoiler sa première série de transmetteurs de niveau basés sur la technologie radar. « Dans le but de proposer une offre plus complète à nos clients, tels que les ingénieries, nous avons développé la série LevelWave pour les liquides,les pâtes (radar filoguidé) et les poudres (radar à onde libre). Cette série vient pour l'instant en complément de nos transmetteurs multivariables P ou éclatés avec séparateur et nos transmetteurs à plongeur (tube de torsion ou linéaire) », explique Pascal Dupont, Channel Manager Field Devices France au sein de la division Invensys de Schneider Electric.

Le couple température-pression étant l'un des problèmes des transmetteurs de niveau radar, en particulier en pétrole et gaz, chimie ou pétrochimie, le fabricant a décidé de limiter les performances des nouveaux modèles à des températures entre - 60 et + 250 °C (LR01 filoguidé) ou entre - 50 et +300°C (LG01 à ondes guidées) et à des pressions jusqu'à 40bar pour l'instant, en attendant des développements futurs à venir. «Au-delà, nous orienterons les clients vers la technologie traditionnelle du displacer [à plongeur, NDR] insensible au couple température-pression et capable de mesurer un niveau, une densité et une interface », poursuit-il. En plus de l'effet de gammes, les nouveaux transmetteurs de niveau se distinguent par quelques atouts issus de l'expérience acquise depuis une cinquantaine d'années dans la mesure de niveau.

Une correction des interférences en permanence

Le premier de ces avantages est la conception modulaire. « Grâce à une électronique entièrement numérique et débrochable, alors que l'utilisateur doit tout sortir, cône ou câble compris, avec la majorité des produits concurrents, et à la présence de sept pièces seulement, la mise en œuvre et la maintenance des LG01 et LR01 sont grandement simplifiées. Sans compter aussi la gestion des pièces de rechange », explique Pascal Dupont. Il est par ailleurs possible de monter le transmetteur sur le dessus ou le côté d'une cuve ou de l'insérer dans un endroit existant de faible encombrement, via un écran pouvant tourner à 360°. Pour faciliter encore un peu plus la vie des opérateurs, une option permet de déporter l'électronique jusqu'à une distance maximale de 100m (au lieu de 30m en général).

Côté performances, le modèle filoguidé LG01 repose sur le principe de mesure TDR à une fréquence de 1GHz et affiche une étendue de mesure de 40m, une répétabilité de ±1mm et une justesse de ± 0,03 % ou ±3mm avec un étalonnage en 2 points.Quant au LR01 (FMCW, à 10 GHz), il permet des mesures jusqu'à 30m avec une justesse de ±0,05% ou 5mm. « La génération d'un jeu d'impulsions croissantes de 1GHz sur 7 ms pendant la mesure,et non d'une seule émission constante,a permis d'obtenir une sensibilité plus importante, ce qui assure une pénétration jusqu'à une profondeur de 50, 60 cm de mousse, ainsi que de pouvoir travailler avec des valeurs minimales de diélectrique de 1,1 avec le LG01 (1,8 avec le LR01) », ajoute Pascal Dupont. Le fabricant a également développé pour le LG01 la fonction Quick Noise Scanning (QNS) qui permet d'éliminer en permanence les interférences (bride, agitateur, fond de cuve) pour ne travailler que sur le produit.