« L’harmonisation internationale de l’étiquetage a un impact au-delà de la classification »

Le 20/06/2012 à 19:41  
default-image-3103

Depuis le 1er décembre 2010, les entreprises mettant sur le marché français des produits chimiques se doivent notamment de délivrer des étiquettes conformes au nouveau règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging) et toutes les personnes devant manipuler ces produits d’apprendre le nouveau langage qui figure dessus. La situation n’est toutefois pas aussi simple qu’il n’y paraît, sachant que l’obligation ne porte, aujourd’hui, que sur les seules substances et pas encore sur les mélanges. Sachant qu’il existe également des dérogations et que des adaptations au progrès technique ont déjà été apportées à la réglementation, entre autres, Mesures a rencontré Annabel Maison, ingénieur chimiste au département expertise et conseil technique de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) afin de faire le point sur le règlement CLP, les raisons et les conséquences de ces changements…

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap