L’informatique stocke sur le long terme les données d’essais fournies par les enregistreurs à bande magnétique

Le 01/09/2004 à 0:00  
default-image-3103

En matière d’enregistrement à haut débit des mesures sur bancs d’essais, le paysage technique se cherche. Lors d’une journée technique organisée par l’Exera (Association des Exploitants d’Equipements de Mesure, de Régulation et d’Automatisme), un certain nombre d’industriels travaillant dans des centres d’essais français se sont interrogés, en présence des principaux fournisseurs de matériel, sur la mutation technologique des moyens de stockage de masse. Le thème annonçait la couleur : \"L’enregistrement d’instrumentation : quels moyens utiliserez-vous demain ?\". Si l’enregistrement sur bande magnétique reste privilégié (pour des raisons de bande passante, de débit et de coût), l’archivage se fait de plus en plus sur des supports informatiques.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap