MAC Solutions a ouvert une filiale européenne en France

Le 01/09/2015 à 17:00

L e britannique MAC Solutions, spécialisé en communication de données industrielles et M2M (Machine-to-Machine), en gestion des alarmes et des modifications de programmes pour l'automatisme et les process, a annoncé avoir ouvert une filiale en France, à Serris (Seine-et-Marne), le 20 avril dernier. Dirigé par Michel Legrand, ce nouveau bureau assure la commercialisation et le support technique aux clients en France et sur les territoires suisse et du Benelux. « Le développement de MAC Solutions sur les marchés francophones ne fait aucun doute, du fait de sa politique produit ancrée dans l'univers de l'Industrie 4.0. L'ouverture du bureau français devrait être un tremplin pour celle d'autres bureaux en Europe », avance Michel Legrand.

ProcessVue, le logiciel phare de MAC Solutions, est un outil de gestion des alarmes, qui génère des informations claires, importantes et classées par ordre de priorité aux opérateurs et responsables d'usines. Une nouvelle version de ProcessVue est d'ores et déjà prévue fin 2015.

MAC Solutions «

Créée en 1996, la société bri-tannique était à l'origine un distributeur de solutions d'automatismes. Elle s'est ensuite développée en reprenant notamment l'activité Matrikon IMAC de l'américain Honeywell Process Solutions – ces outils logiciels permettaient de remplacer les imprimantes d'alarmes ; depuis 2013, leur successeur est ProcessVue SOE. Aujourd'hui, MAC Solutions emploie au total 38 personnes réparties entre son siège social de Redditch, son site de Chesterfield (centre de développement) et désormais son bureau à Serris en France (trois personnes).

«Vu la très forte croissance de la société en Grande-Bretagne (transport, surveillance, d'infrastructures, automobile,etc.),les dirigeants se deman-daient pourquoi ne pas s'implanter ailleurs en Europe. A la suite d'une période d'observation du marché, du fort intérêt des industriels, les actionnaires ont donc décidé de s'implanter à Paris pour assurer la vente et les services en France, au Benelux et en Suisse, ainsi que le développement commercial hors de la Grande-Bretagne », explique Michel Legrand. Cela s'est également traduit par la reprise du marché en direct, là où il y avait des distributeurs de ProcessVue.

Une offre logicielle et matérielle

L'offre commercialisée en France s'articule autour du logiciel de gestion des alarmes ProcessVue, qui génère des informations claires, importantes et classées par ordre de priorité aux opérateurs et responsables d'usine, leur permettant ainsi de prendre les meilleures décisions dans leur procédure de gestion des alarmes, ainsi que de la suite d'outilsAssetVue pour la gestion des indicateurs clés de performances des différents équipements d'automatisme cibles des PME et PMI. Cette suite inclut le logiciel Fetch pour la collecte des données des produits d'eWon, et un tableau de bord M2M (historisation des données, portail d'informations des alarmes et IHM basé sur le Web).

Mais MAC Solutions a également signé des accords de distribution avec plusieurs partenaires, tels que l'autrichien Certec (atvise, logiciel de visualisation IHM et SCADA basé sur le Web), l'américain Cogent (DataHub, un ensemble d'outils logiciels OPC Tunneling),l'américain Kepware (suite de communication OPC) et l'américain MDT Software (AutoSave,logiciel de gestion des modifications de programme), que MAC Solutions France représente pour toute l'Europe. Sans oublier un partenariat avec l'allemandVidec…

Pour la partie matérielle, MAC Solutions propose également des commutateurs (switchs) Ethernet pour les équipements en mouvement, le transport, etc. La société n'a toutefois pas vocation à être un intégrateur de solutions complètes – ses clients sont avant tout des intégrateurs et des utilisateurs finaux en agroalimentaire (premier secteur), en pétrole et gaz, en énergie, en packaging, en transport. «Nous prévoyons une progression de 30 à 40 % du chiffre d'affaires dans quelques années, supérieure à celle en Grande-Bretagne.La société est par ailleurs en train de s'implanter aussi aux Etats-Unis et au Brésil, via des parte-naires», conclut Michel Legrand.