Mettler-Toledo France Mise Sur Les Formations

Le 01/06/2013 à 0:00

Après le pesage et le titrage, Mettler-Toledo a lancé les bonnes pratiques d'électrochimie (GEP). Il s'agit d'aider les utilisateurs dans leurs pratiques quotidiennes de la mesure de pH, de mieux les sensibiliser aux contraintes, etc.

P our tous les fournisseurs d'équipements industriels, les prestations de service revêtent une grande importance tant d'un point de vue économique qu'en termes de relation client-fournis-seur.Siles industriels se plaignent parfois (souvent?), un certain nombre de fabricants mettent les petits plats dans les grands pour proposer des prestations de qualité. C'est notamment le cas de la filiale française du groupe helvético-américain Mettler-Toledo, pour qui la notion de services revêt de multiples facettes, dont les formations et les bonnes pratiques.

Depuis le 1 er janvier 2013, Mettler-Toledo Services a mis en place un pôle dédié à la formation de ses clients et de nouveaux parcours adaptés à leurs préoccupations quotidiennes dans ses domaines d'expertise (Laboratoire, industrie et Commerce). « Les formations étaient jusque-là organisées par divisions. Grâce à une vision interdivisions, nous pouvons proposer une matrice de formations plus personnalisable,par exemple sur le process et le pesage, sur notre site de Viroflay, au laboratoire de Béthune ou sur site,avec ou non un suivi via des sessions web » , explique Claire Catry, adjointe e-Business chez Mettler-Toledo Services France.

Au programme de ces formations qui allient théorie et manipulation, on retrouve plus de 50 modules dans les métiers du pesage et des systèmes, de l'instrumentation et du pipetage (pour l'instant plutôt orienté pour le laboratoire), des process et contrôle qualité ainsi que du logiciel. « Pour chaque métier, le contenu est réparti en trois thématiques transverses : bonnes pratiques pour apprendre les gestes clés et maîtriser son environnement ; modules applicatifs pour (re)découvrir comment utiliser,paramétrer et entretenir son matériel ; métrologies légale et scientifique pour les accréditations ou les audits », ajoute Claire Catry. La société vient d'ailleurs d'annoncer le lancement d'un microsite web dédié (http: //formation. mt-fr.com) afin d'accéder facilement à l'ensemble des informations et aux séminaires en ligne, de contacter directement un spécialiste…

Des outils différents entre GWP, GTP et GEP

En ce qui concerne les bonnes pratiques citées précédemment, Mettler-Toledo a complété son offre avec celles d'électrochimie (GEP). Elles viennent s'ajouter aux bonnes pratiques de pesage (GWP ; voir Mesures n° 822 ) et de titrage (GTP). « Les GWP ont connu un grand succès et nous allons bientôt proposer des bonnes pratiques de pipetage (GPP), de densimétrie et de réfractométrie (GDRP).Tous ces programmes complémentaires aux formations sont basés sur la même trame et s'articulent autour de cinq grandes étapes recommandées par Mettler-Toledo : évaluation du besoin client et des principaux critères,sélection des instruments de mesure, installation et mise en place du système, certifications particulières par rapport à des normes et contrôle de routine », rappelle Frédéric Poix, chef de produits pHmétrie au sein de la filiale française.

Pour les bonnes pratiques d'électrochimie, la société a développé des outils propres à ce domaine. Bien que la mesure du pH soit une analyse quotidienne, plusieurs paramètres peuvent poser problème, et il en va de même pour les mesures de conductivité, de concentration ionique, d'oxygène dissous et de redox. Lors de la sélection des instruments de mesure, l'outil en ligne Risk Check –il est aussi disponible sur AppStore et Android– analyse les sources d'erreurs potentielles et évalue ainsi le niveau de risque sous la forme d'un rapport d'une dizaine de pages. Ce dernier reprécise les notions d'étalonnage, d'installation et signale par un code couleur les points forts et faibles.

Autre nouveauté, les utilisateurs peuvent s'appuyer sur le guide de choix de capteur du fabricant (www.electrodes.net) pour les aider à trouver l'électrode la mieux adaptée parmi la centaine de modèles disponibles; il y a même un moteur de recherche par équivalent pour les possesseurs de sondes d'autres constructeurs. On trouve également un outil pour le dépannage permettant d'identifier en quelques clics un problème et de proposer une correction. « Nous avons par ailleurs regroupé tous les documents en un package complet, avec le manuel gratuit déjà existant, six vidéos d'une durée de trois à cinq minutes sur la manière de déballer, de préparer les sondes, de bien mesurer, étalonner,stocker les électrodes… sans compter la création de formations ciblées », conclut Frédéric Poix.