Micronora fait la part belle à la micromécatronique

Le 01/09/2014 à 17:00  
default-image-3103

C 'est par la visite d'entreprises dans la région annecienne que les organisateurs du salon bisannuel Micronora ont dévoilé à la presse le programme et les temps forts de l'édition 2014, qui se déroulera du 23 au 26 septembre prochain à Besançon (Doubs). Le point d'orgue de la visite fut celle du Cern, et notamment la descente à une centaine de mètres de profondeur pour découvrir le détecteur de particules Atlas mis en œuvre pour la recherche du boson de Higgs. A Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie), le laboratoire systèmes et matériaux pour la mécatronique (Symme) a fait une démonstration de ses dômes mis en œuvre dans l'évaluation de la qualité d'aspect des surfaces dans l'industrie (projet MeSurA).

15 000 visiteurs et 606 exposants

Du côté des industriels, la PME française Dextérité Surgicals a donné rendez-vous au sein du centre hospitalier d'Annecy afin de présenter les instruments robotisés DEX conçus pour la chirurgie cœlioscopique en urologie et gynécologie. Enfin, le site de production de Bonneville de l'allemand Aventics, le nouveau nom de l'activité de pneumatique industrielle pour les procédés et la fabrication de Bosch Rexroth, a ouvert ses portes pour montrer son savoir-faire en valves et autres composants pneumatiques.

Pour en revenir à Micronora, 15 000 visiteurs et 606 exposants, dont 34 % viennent de l'étranger, sont d'ores et déjà attendus. « Le salon se présente sous les meilleurs auspices , affirme Michèle Blondeau, directeur général du salon. Une fois de plus, nous avons affiché complet sept mois avant l'ouverture. Ce n'est pas le fruit du hasard car Micronora bénéficie d'une excellente image auprès de ses exposants et d'une excellente notoriété. Nous comptons cette année 20 % de nouveaux exposants, et le nombre d'exposants est en augmentation par rapport à la précédente édition. »

Les points forts cette année seront la micromécatronique –les produits mécatroniques se miniaturisent et les microtechniques sont une opportunité pour aller encore plus loin–, les applications médicales, avec le cœur artificiel de Carmat,et bien d'autres applications qui seront présentées au «Zoom».

« Le “Zoom” , quatre îlots couvrant toute la chaîne micromécatronique, de la conception aux moyens de production et de contrôle, accueillera, en exclusivité mondiale une chaîne de production complète et opérationnelle du consortium japonais DTF, composée de cinq micromachines et de deux microrobots », annonce Thierry Bisiaux, président du salon.