Performances et ergonomie améliorées dopent le marché du test et de la mesure

Le 25/10/2016 à 0:00

L 'édition 2016 du salon Enova Paris s'est déroulée les 14 et 15 septembre dernier dans une chaude ambiance. Il ne s'agit pas de la température assez élevée dans le Hall 7.2 du Paris Expo – Porte de Versailles, sachant que les Hall 7 étaient encore en travaux, mais de l'impression de bonne fréquentation dans les allées du salon et sur les stands. Et ce malgré les pires cassandres, compte tenu de la défection d'un certain nombre de syndicats et autres organisations, dont les membres étaient traditionnellement présents les années précédentes. Cette bonne impression est toutefois infirmée par les chiffres : 4490 visiteurs et 252 exposants sont venus, soit respectivement - 9,8 % et - 45% comparé à 2015. S'il y avait bien un secteur où l'absence des acteurs majeurs a été particulièrement remarquée, c'est le domaine du test et de la mesure électroniques. Ni les américains Keysight Technologies et Tektronix, ni l'allemand Rohde & Schwarz, pour ne citer que quelques-ppartient uns des principaux à ilancry@newsco.fr. fabricants, n'avaient Tout fait le déplacement à Paris, laissant ainsi

le champ libre aux américains National Instruments et Teledyne LeCroy, ainsi qu'au français Chauvin Arnoux et au suisse Zurich Instruments. Il était quand même possible, pour les visiteurs, de découvrir la dernière génération des oscilloscopes numériques portables TBS2000 de Tektronix ( voir Mesures n° 887 ) ou l'analyseur de câbles et d'antennes USB Site Master S331P d'Anritsu, sur les stands de certains distributeurs, parmi ceux qui exposaient (Acquisys, Conrad Electronic, Dewefrance, Dimelco, Équipements scientifiques, Testoon).

Parmi les autres innovations en test et en mesure, que les visiteurs ont pu découvrir cette année sur le salon Enova Paris,Teledyne LeCroy mettait en avant ses tout derniers oscilloscopes numé-riquesWaveRunner 8000 et HDO9000. Remplaçant les WaveRunner 6 Zi, la série WaveRunner 8000 ( voir Mesures n° 886 ) intègre un écran TFT couleur tactile 12,1 pouces et la technologie MAUI ( Most Advanced User Interface ) issue des oscilloscopes HDO 4000 et HDO e 6000. reproduction « La technologie est interdite. MAUI bénéficie de plusieurs améliorations, telles que la fonction p ( L s Q ( c r ( « d l T de contrôle gestuel OneTouch qui rend par exemple la configuration des mesures “outrageusement” facile. Une seule touche permet ainsi d'accéder à presque tout, comme avec les modèles haut de gamme », rappelle Jean Laury, AVP EMEA Oscilloscope Sales chez Teledyne LeCroy. Chacun des six modèles WaveRunner est doté de 4 voies, d'une bande passante de 500 MH à 4 GHz, d'une fréquence d'échantillonnage en standard de 10Géch/s par voie (20 Géch/s par voie pour les modèles M), d'une profondeur mémoire en standard de 16Mo par voie (64 Mo pour les modèles M), de la présence de 16 voies logiques intégrées (modèles MS)…

L'offre en puissance se renforce

Quant aux oscilloscopes HDO9000 ( voir notre article page 8 ), ils viennent compléter par le haut l'offre de l'américain en oscilloscopie haute résolution (HDO4000, HDO6000 et HDO8000). « La raison principale du développement de ces derniers oscilloscopes haute résolution est le lancement de la série S par Keysight 48 Technologies. Sachant que la politique de nouveaux produits, voire quelques innovations. Teledyne LeCroy est de continuer à développer de tels modèles », explique Jean Laury. Basés sur la plateforme desWaveRunner 8000, les huit modèles disponibles (4 entrées analogiques et 16 voies logiques pour les versions –MS) affichent une bande passante de 1 à 4GHz, une fréquence d'échantillonnage de 20Géch/s (40Géch/s par entrelacement) avec une résolution de 10 bits, une profondeur mémoire de 64 Mpoints, un écran capacitif tactile 15,4 pouces associé à la technologie MAUI, etc.

Sur le stand de Zurich Instruments, il était de possible découvrir le premier générateur de formes d'onde arbitraires (UHF-AWG) et le premier analyseur d'impédance (MFIA) du fabricant spécialisé dans la détection synchrone. L'UHF-AWG (2 sorties, fréquence d'échantillonnage de 1,8 Géch/s, résolution verticale de 14 bits, bande passante de 600 MHz, profondeur mé-t exemplaire moire de128 appartient Méch par à ilancry@ne voie ; voir Mesures n° 887 ) se caractérise par l'intégration, dans le même instrument, de la génération de formes d'onde arbitraires et de la détection. On trouve ainsi, en options, différents schémas de détection: six oscillateurs supplémentaires, un compteur d'impulsions 200MHz, un numériseur/oscilloscope pour une visualisation directe de la réponse, l'analyse des signaux périodiques.

L'analyse d'impédance et mesureur de LCR MFAI, lui, a été conçu pour mesurer des tensions et des courants sur de très grandes gammes et à des fréquences variables. Ce qui permet de disposer d'un appareil complet, capabled'analy-ser d'une manière précise et rapide (20ms pour une justesse de base de 0,05 %) les valeurs d'impédance, de résistance (1mO à 10GO), de capacité (10fF à 1F), d'inductance (100nH à 1H), etc. Zurich Instruments aégale-ment modifié son logiciel LabOne pour aider pas à pas les utilisateurs wsco.fr. (Compensation Toute Advisor), reproduction pour réaliser est inter des scans linéaires ou logarithmiques

C. Lardière Avec 252 exposants et 4 490 visiteurs, l'édition parisienne d'Enova, « le salon des technologies pour les innovations de demain », n'a pas fait le plein cette année. Mais la majorité des sociétés ayant fait le déplacement sont venues avec des nouveaux produits, voire quelques innovations.

(Parametric Sweeper) et pour valider chaque mesure (Confidence Indicator). Toujours dans le domaine de l'analyse d'impédance, Équipements scientifiques présentait le modèle IM7585 du japonais Hioki. « L'un de ses intérêts est un positionnement en dessous des modèles du principal concurrent, en termes de prix (20 000 euros contre le triple environ… même s'il est moins bien équipé du point de vue des fonctionnalités.Mais l'IM7585 complète la gamme vers les hautes fréquences : il couvre la plage comprise entre 1 MHz et 1,3 GHz », explique Céline Côme, Team Leader chez Équipements Scientifiques, distributeur de Hioki. Parmi les autres caractéristiques, on peut citer les étendues de mesure de 0,0123 nH à 612 nH et de 0,0245pF à 1,22nF, ainsi qu'une justesse de base de 0,65% de la lecture (impédance) ou de 0,38° (phase).

Le distributeur mettait par ailleurs en avant l'analyseur de puissance PW6001 de Hioki, aussi, et les nouvelles alimentations EA PSI9000 de l'allemand Elektro Automatik. « Avec les véhicules électriques, les avions électriques de demain, l'offre en puissance doit s'étendre, que ce soit en termes d'alimentations, de charges électroniques et d'analyseurs », constate Céline Côme. Avec ses capteurs de courant ouvrant, les seuls sur le marché –Hioki fabrique aussi ses propres capteurs–, l'analyseur de puissance PW6001 représente une chaîne de mesure se distinguant par une précision de mesure et une intégrité du signal excellentes. Sans oublier l'ergonomie intuitive dans laquelle les utilisateurs ne sont jamais perdus, même s'ils n'ont pas utilisé l'appareil pendant un ou deux mois.

En ce qui concerne les alimentations EA PSI9000 d'Elektro Automatik destinées aux réseaux triphasés 400V 50/60Hz, les nouvelles baies 15U/24U délivrent une puissance nominale de 30 à 90kW, avec une tension de sortie de 80 à 1500V et un courant jusqu'à 3060A. « Chaque modèle est doté d'une interface tactile couleur, et l'interface de pilotage est la même quelle que soit la série (de 800 W à plus de 90 kW).Les utilisateurs peuvent ainsi charger le même profil sur les alimentations de laboratoire et sur celles de bancs de test », indique Céline Côme.

Que ce soit les oscilloscopes numériques WaveRunner 8000 et les oscilloscopes haute résolution HDO9000 de Teledyne LeCroy, ils intègrent tous la nouvelle interface utilisateur MAUI One Touch qui rend par exemple la configuration des mesures « outrageusement » facile.

Preuve de l'intérêt des industriels pour la puissance,le britannique Newtons4th, distribué en France par Puissance Analyse, a lancé en début d'année l'analyseur de puissance PPA3500. De par sa conception, il peut mesurer jusqu'à 6 phases (justesse de 0,04% en tension et en courant) et être configuré en deux modes simultanément (puissance et oscilloscope, par exemple), malgré une forme compacte (2U de hauteur). « D'autres annonces sont d'ores et déjà prévues, notamment chez Newtons4th », affirme Damien Gignoux,chargé d'affaires chez Puissance Analyse, qui distribue également l'allemand ET System, l'italien Elettrotest, etc., en plus de son activité d'intégration de bancs d'essais.

Des logiciels de programmation encore plus simples

Lorsque l'on parle de logiciels de programmation pour le test et mesure, on pense spontanément à l'environnement graphique LabView de National Instruments. Mais l'offre ne se résume pas à ce dernier – il existe d'autres outils proposés par des fabricants d'instruments de mesure–, et la jeune pousse française ApplexiA en est la preuve. 50 « Notre logiciel d'instrumentation graphique ogixiA est extrêmement intuitif : quel que oit l'appareil (instruments de mesure, cap-eurs,actionneurs,objets connectés) à faire ommuniquer et à configurer,il suffit de glis-er-déposer son icone. Comme l'application onctionne à un niveau encore plus haut, au-une programmation n'est requise,ce qui per-et d'accélérer les phases de test et de mesure t de s'ouvrir à un nombre plus large d'appli-ations », résume Gaël Anquetil, fonda-eur, associé et directeur commercial 'ApplexiA. Le logiciel LogixiA est omposé d'un cœur logiciel et de ifférents modules propres au pilotage e chaque instrument, seuls ces odules spécifiques nécessaires à haque application étant directement nstallés sur le cœur logiciel.

Vus au fil des stands…

l Cetim et Vapé Rail : capteur breveté pour la surveillance des assemblages boulonnés l Eurotherm (groupe Schneider Electric): services en ligne EOS pour la gestion de la conformité et des informations liées aux étalonnages pour les industries de procédé l GE Measurement & Control : calibrateur de process multifonctions Druck DPI620 Genii à sécurité intrinsèque (IS) l HBM : capteur de couple haute vitesse T40HS (vitesse de rotation jusqu'à 45000tr/min) et capteur multi-axe MCS10 pour une mesure simultanée de la force et du moment dans les trois dimensions l Micro-Epsilon : capteur laser à triangulation plaire appartient à ilancry@newsco.fr.

optoNCDT 1320/1420 ( voir Mesures n°883 ), mesureur d'épaisseur optique à laser thicknessSensor, capteur de profil à ligne laser scanControl 29xx-10/BL, système de mesure capacitif de déplacement capaNCDT 6222… l MIRsense : module spectrométrique multiSense basé sur un laser moyeninfrarouge à cascade quantique (QCL), qui a reçu le trophée de l'innovation dans la catégorie « Productivité » ( voir page 12 ) l Mitutoyo : machines de mesure par analyse d'image CNC Quick Vision Active ( voir page 19 ) l Testoon : caméra thermique Wiris dédié aux drones du tchèque Workswell Toute reproduction est interdite.

Avant de s'intéresser à l'instrumentation modulaire, signalons juste les détecteurs de Led Mega Finn de l'américain Finn Test Electronics et distribués en France par Cotelec. Ces détecteurs sont dotés d'un nouveau programme d'exploitation permettant d'éliminer toute incertitude dans les procédures de test. Ils réalisent ainsi des mesures précises (±0,3% avec une résolution moyenne de 0,1nm sur l'ensemble du spectre visible) et rapides (3ms pour la majorité des Led), détectant 2000 teintes différentes, du bleu (400nm) au rouge (700nm), même dans les environnements de test les plus difficiles, avec des signaux parasités, une lumière am-biante,une Led de faible intensité.

L'instrumentation PXIe monte en puissance

Parmi les différentes démonstrations mises en œuvre sur le stand de National Instruments, les visiteurs avaient la possibilité de découvrir, entre autres, la 2 e génération de son transcepteur de signaux vectoriels (VST), la 2 e génération également de l'instrument tout-en-un VirtualBench et/ou le contrôleur industriel IC-3173. Le nouveauVST au format PXI Express (PXIe) PXIe-5840 ( voir Mesures n° 887 ) voit ses performances significativement étendues par rapport au modèle précédent PXIe5644A: « La bande passante instantanée et la capacité de traitement des signaux ont en effet été améliorées d'un facteur 5 chacune : la bande passante instantanée atteint désormais 1 GHz et c'est un FPGA Virtex-7 XC7VX690T qui est implémenté pour pouvoir profiter de la nouvelle bande passante et accélérer d'un facteur 5 à 10 les tests », explique Richard Keromen, responsable de l'équipe marketing technique pour la région Méditerranée chez National Instruments. Et leVST PXIe-5840 n'occupe que deux emplacements PXIe seulement dans un châssis, au lieu de trois pour la 1 re génération. National Instruments a amélioré les spécifications des différents instruments du VirtualBench : l'oscilloscope à signaux mixtes dispose désormais de 4 voies analogiques et d'une bande passante de 350MHz;l'alimentation continue programmable fournit un courant de 0 à 3A (au lieu de 0 à 1A) pour la sortie 0-6V et un courant de 0 à 1A (au lieu de 0 à 0,5A) pour les voies 0-25V et - 25-0V; une interface Ethernet est maintenant disponible, en plus de l'USB et du Wi-Fi; et les utilisateurs accèdent à un affichage unifié et cohérent des cinq instruments, ainsi qu'à des fonctionnalités rapides d'enregistrement de données et de capture d'écran.

« Quant au module IC-3173, ce contrôle industriel sans ventilateur est destiné aux applications complexes requérant d'un plus haut niveau de connectivité et de puissance de traitement, telles que l'automatisation dans des environnements difficiles et le scan 3D d'une trace de pneu », explique Richard Keromen. L'IC-3173 intègre un processeur double cœur 2,2 GHz Intel Core i7 de 5 e génération, avec 8 Go de Ram DDR3 et jusqu'à 64 Go de mémoire de stockage, 4 ports GigE PoE, 2 USB 3.0, 4 USB 2.0,2 DisplayPort,1 RS-232/485 et 1 port réseau,un FPGA Kintex-7 pour personnaliser les entrées/sorties numériques différentielles, TTL et isolées, le système d'exploitation Windows 7 ou propriétaire Linux Real-Time.

Carte porteuse PXIe pour modules XMC et FMC

Sur le stand d'Acquisys, les visiteurs pouvaient découvrir la toute nouvelle offre modulaire en «entrée de gamme» d'ADLink Technology, composée du châssis PXIe 6 emplacements hybride PXES-2301 et des contrôleurs ppartient PXI-3930 et PXIe-3935, à ilancry@newsco.fr. ainsi que le module 16 voies Toute thermocouples LXI EX1401 de VTI Instruments.

Sur le stand voisin,Acquisys n'avait pas fait le déplacement pour rien et présentait une ribambelle de nouveautés. À commencer par les produits de ses nouvelles marques distribuées, à savoir le taïwanais Chroma ATE, l'allemand AllDaq, spécialisé dans les cartes d'acquisition et de mesure, et l'italien SMH Technologies, fabricant de solutions de programmation des composants. « Nous distribuons en effet l'offre en instrumentation modulaire aux formats PXI et PXI Express pour les applications de test et de mesure géné-rales,et les semi-conducteurs en particulier,de Chroma ATE. Comme les modules SMU ( Source Measure Unit ) 52400 au format PXI et 52400e au format PXIe – dont le module M9111A récemment introduit par Keysight Technologies est concurrent –, les alimentations continues programmables 5241x », indique Christian Ropars, président d'Acquisys. Du côté des marques traditionnelles du distributeur, l'américain Innovation Integration a introduit le mini-PC EPCDUO doté de deux emplacements XMC ou FMC et la carte COPious. « Il s'agit de la première carte porteuse PXIe pour modules XMC et FMC du marché.Elle intègre un FPGA et un double processeur ARM avec le système d'exploitation Linux pour les traitements en temps réel », explique Christian Ropars. Signalons également la carte PC intégrée SBC-Nano et le mini-PC ePC-Nano,tous les deux combinant un module processeur COM Express de l'industrie avec un site XMC pour accueillir un module d'entrées/sorties dans un design autonome et compact. Également disponible chez Acquisys, VTI Instruments (groupe américain Ametek) a développé une nouvelle génération de modules d'acquisition de données, dont l'EX1401 en est le premier modèle, en com-plément de la gamme EX1000. Ce module externe LXI regroupe dans un boîtier compact 16 voies thermocouples, ou tension (CAN 24 bits, fréquence d'échantillonnage de te 10kéch/s reproduction par voie), est avec interdite. une isolation de 1 000V entre voies, ou de 500V C. Lardière entre voie et masse. L'EX1401 dispose d'une interface Ethernet PoE+ et d'un petit afficheur pour fournir quelques informations.Autre innovation chezVTI Instruments, les châssis EX1208 et EX1268 peuvent désormais accueillir la plateforme de commutation EX1200SMP: « Ce module permet de réaliser d'une manière simple des matrices importantes en termes de nombre de voies.Il n'y a en effet plus de câblage supplémentaire, en face avant, entre les différentes cartes dans le châssis,les liaisons inter cartes étant faites en fond de panier via un bus analogique 16 lignes », explique Christian Ropars. Finissons le tour du stand d'Acquisys avec les dernières annonces du taïwanais ADLink Technology. Le fabricant venait d'annoncer une offre modulaire en «entrée de gamme», avec le châssis PXIe 6 emplacements hybride PXES2301 (bande passante système jusqu'à 8Go/s et 2Gbit/s par module, capacité de refroidissement de 38W par emplacement), en complément des châssis PXIe 9 et 18 emplacements, et des contrôleurs économiques PXI-3930 et PXIe-3935 (Intel Celeron 2000E 2,2GHz, débit système de 132Mo/s ou 8 Go/s, double BIOS pour lasauve-garde…). Quelques semaines auparavant, Acquisys avait pris la distribution de l'offre EtherCAT du taïwanais. « Nous élargissons ainsi notre offre encommerciali-sant, en plus de sa gamme en test et mesure, ses solutions EtherCAT comprenant notamment le contrôleur maître EtherCATTalos3012, le châssis EtherCAT EPS-9905, le coupleur de bus EtherCAT EFS-6000, plusieurs cartes d'entrées/sorties et le logiciel SoftMotion pour la gestion de l'ensemble d'une application et même des modules d'autres fabricants », liste Christian Ropars.

De nouvelles marques distribuées en France

Parmi les acteurs spécialisés en acquisi-tion de données, il était possible de rencontrer l'allemand Gantner Instruments, le français AllianTech, qui a d'ailleurs reçu le trophée de l'innovation dans la catégorie «Qualité/sécu-rité» pour son U-Sense Smart, une so-lution de mesure universelle, adaptable à tous types de capteurs, sans fil et multi-réseaux (LoRa et Sigfox), ou en-core le français Johne+Reilhofer. « La série Cansasfit regroupe désormais trois modules numériques (compteur d'impulsions 52 EN C-6 et entrées/sorties DI-16 et DO-16) et deux modules analogiques.Il s'agit des modèles T-10 (10 voies pour thermocouples,échantil-lonnées à 100Hz) et UTI-6 (6 voies universelles échantillonnées à 1 kHz) », indique Nadhmi Nefoussi, Sales Manager chez l'allemand imc Meßsysteme, représenté en France par Johne+Reilhofer. L'une des particularités des modules Cansasfit est la présence d'un bus CAN comme fond de panier, ce qui permet une connexion par simple clic, sans aucun câble. Toujours sur le stand du distributeur, les visiteurs pouvaient découvrir les solutions de l'allemand Soundtec.« Cette nouvelle marque répond à l'intérêt croissant de Johne+Reilhofer pour l'acoustique. Soundtec est en effet spécialisé dans ce domaine, avec des capteurs d'intensité acoustique de type PU, des caméras acous-tiques, des systèmes d'acquisition de données (LivePad-X) et des logiciels d'analyse (SI Vision) », explique Alexandre Frémont, technico-commercial chez Johne+Reilhofer.

Du côté de Wimesure, le distributeur mettait en avant le dernier-né de la génération V7 de centrales de mesure d'Ahlborn : l'Almemo MA5000, qui se présente sous la forme d'un châssis aveugle doté d'une connexion Wi-Fi, vient compléter l'appareil multiparamètre Almemo 710, les versions compactes Almemo MA2590, MA2690 et MA2890.

Enfin, le français Wimesure présentait le dernier-né de la génération V7 de centrales de mesure de l'allemand Ahlborn. Après l'appareil multiparamètre portable Almemo 710 ( voir Mesures n° 865 ) et les versions compactes Almemo MA2590, MA2690 et t exemplaire MA2890, est appartient désormais à ilancry@ne disponible l'Almemo MA5000. « Ce nouveau produit se présente sous la forme d'un châssis aveugle doté d'une connexionWi-Fi et pouvant fonctionner avec une tablette numérique Android, selon deux modes distincts (point d'accès ou client). Plusieurs personnes, chacune avec une tablette,peuvent d'ailleurs accéder aux mesures en même temps », ajoute Boris Hounkpati, commercial chez Wimesure.

Parmi les autres caractéristiques de l'Almemo MA5000, on peut citer la présence de 200 voies de mesure au maximum en standard, une fréquence d'échantillonnage de 1000 mesures/s, une précision de classe AA, deux versions de tableTG6 (9 emplacements) et TG8 (15 emplacements) et une version rackable (15 emplacements), une profondeur mémoire de 4Go (carte SD), des interfaces USB et Ethernet, etc. Par ailleurs, Wimesure mettait en avant le banc de test complet pour clés dynamométriques ATC de l'italien AEP Transducers. « Et nous distribuons désormais l'italien Laumas,spécialisé dans les capteurs de pesage, les balances et les systèmes de pesage, ainsi que le lituanien Precizika Metrology. Ce dernier fabrique des codeurs linéaires et rotatifs (magnétiques et optiques), une offre qui vient en complément des capteurs potentiométriques,àcâble,LVDT,etc.(notam-ment de l'américain Penny & Giles) », wsco.fr. conclut Boris Toute Hounkpati. reproduction est inter Cédric Lardière esures.com