Quand les flux physiques rencontrent l'intelligence artificielle

Le 28/02/2018 à 17:00  

DCbrain a développé un logiciel permettant de réaliser des simulations précises et de prédire ce qui peut arriver, en plus de visualiser en temps réel l'activité d'un réseau et de générer des alertes.

C 'est lors de l'édition 2017 du salon World Efficiency, qui s'est tenu à la fin du mois de décembre dernier, à Paris Expo Porte de Versailles, que l'occasion nous a été donnée de rencontrer la start-up parisienne DCbrain ( voir encadré ) sur le stand d'InnoEnergy, un moteur européen de l'innovation dans l'énergie durable.

Le défi auquel s'est attaquée la start-up est de répondre aux principaux enjeux rencontrés par les gestionnaires d'infrastructures industrielles (électricité, gaz, eau, vapeur, logistique…). Il s'agit de savoir comment fiabiliser et optimiser l'utilisation des réseaux physiques, en fournissant et analysant leurs données pour réduire les coûts d'exploitation et anticiper les nouvelles exigences en termes d'efficacité énergétique.

« DCbrain est en fait la rencontre de deux mondes, qui ne se parlaient jusque-là pas, à savoir les flux physiques et les technologies de l'information (IT), résume Thomas Bibette, Export Manager chez DCbrain. Notre outil permet en effet d'aider les gestionnaires de réseaux à maintenir leurs flux et à atteindre leurs objectifs (Opex, Capex, sécurité…), ce qui devient de plus en plus complexe avec des systèmes toujours plus distribués. » DCbrain a ainsi développé un logiciel qui permet d'ex-ploiter le très grand volume de données issues de capteurs et autres objets connectés (IoT) déployés de plus en plus souvent dans les réseaux industriels.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap