Quelles évolutions pour les métiers cadres de l'industrie et du bâtiment du futur ?

Le 25/02/2020 à 0:00  
default-image-3103

L es concepts d’usine et de bâtiment du futur ou 4.0 sont apparus avec l’arrivée sur le marché de nouvelles technologies permises par le numérique. Ils découlent aussi d’orientations stratégiques visant à répondre à des enjeux de compétitivité des entreprises, de réindustrialisation des territoires, ou de développement de modes de production et de consommation plus sûrs et plus durables. Ils témoignent d’un véritable bouleversement pour les entreprises, comme l’ont été dans le passé l’arrivée de la mécanique ou encore la massification puis l’automatisation de la production.

La contribution apportée par l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) au projet DEFI&Co ( voir encadré ci-dessous ) piloté par le CESI (Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle) vise à mieux comprendre comment les in-novations technologiques en cours dans l’industrie et le bâtiment ont un impact sur les compétences recherchées dans ces secteurs. En 2017 et 2018, elle s’est intéressée à douze domaines d’avenir, dont elle a cherché à cerner les enjeux pour les entreprises de la construction et/ou de l’industrie (1) : le bâtiment intelligent, le BIM ( Building Information Modeling ), la performance énergétique, l’Internet des objets (IoT), le big data, la fabrication additive, le PLM ( Product Lifecycle Management ), l’intelligence artificielle (IA), la simulation numérique, la réalité virtuelle/réalité augmentée (RV/RA), la cobotique et la cybersécurité industrielle. Pour chacun de ces domaines, les opportunités en termes d’emplois cadres ont été analysées, et ceci sous plusieurs angles. Quantitatif, d’abord, avec une étude de l’évolution du nombre d’offres publiées sur le site www.apec.fr, une analyse de leur distribution géographique et sectorielle, ainsi que la caractérisation des profils recherchés. Qualitatif, ensuite, avec des échanges auprès de recruteurs pour comprendre la nature des besoins exprimés à travers leurs offres d’emploi, mais aussi pour cerner leur ressenti sur la facilité ou non de trouver des candidats répondant à ces besoins. Ces travaux ont permis de montrer que pour s’adapter aux enjeux de demain et accompagner les changements auxquels les secteurs de l’industrie et de la construction font face, les entreprises étaient en attente de compétences nouvelles. L’étude de l’Apec identifie trois changements notables dans ces secteurs.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap