Reportage à l’Opéra Bastille qui a monté des capteurs de force sur ses décors suspendus pour bien les équilibrer

Le 01/04/2002 à 0:00  
default-image-3103

Dans les spectacles de l’Opéra Bastille, les décors suspendus n’ont plus qu’à bien se tenir : le poids est désormais mieux réparti sur les dispositifs d’ancrage, les mouvements sont plus sûrs. Pour cela, près de 200 capteurs de force ont été installés sur des poulies d’entraînement des câbles. Cette application d’envergure réalisée par Thermo Nobel est un peu la cerise sur le gâteau de l’opération de rénovation du système de commande de déplacement de ces décors.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap