Reportage sur le réacteur de fusion contrôlée étudié au CEA, et sur la gestion des masses de données fournies par 12 caméras infrarouge

Le 01/09/2002 à 0:00  
default-image-3103

Il faudra sans doute attendre un peu avant que la fusion nucléaire contrôlée ne vienne remplacer les actuelles centrales électriques thermiques et nucléaires. Mais les travaux vont bon train et ils posent des défis gigantesques à l’instrumentation. C’est ainsi qu’au CEA de Cadarache 12 caméras travaillant dans la bande infrarouge surveillent l’évolution de la température de la structure du réacteur et que le système d’acquisition doit enregistrer 100 Go de données en une dizaine de minutes…

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap