RS dispose désormais d'un laboratoire dédié à l'étalonnage

Le 11/09/2017 à 17:00

En avril 2017, RS Components France a ouvert un nouveau laboratoire en étalonnage électrique, avec trois postes de travail, portant  ainsi la superficie totale des laboratoires de 40 m à 200 m 2 .

© RedTown Studio

A l'occasion de la célébration de ses 30 ans l'année dernière ( voir Mesures n°887 ), Stéphane Maffli, directeur des ventes pour l'Europe du Sud chez RS Components, la marque du britannique Electrocomponents, évoquait à l'époque « l'extension aux domaines mécanique et dimensionnel de notre laboratoire d'étalonnage situé à Beauvais ». Un an plus tard, l'extension a été faite, et RS Components France a même significativement renforcé ses prestations dans le domaine de l'étalonnage. Mais revenons quelques années en arrière.

« En janvier 2014, nous ouvrons un laboratoire situé sur notre site de Beauvais, dans lequel nos partenaires Tektronix et Manumesure (groupe Chauvin Arnoux) réalisent les prestations d'étalonnage dans les domaines électriques et de température. L'une des priorités de nos clients étant les délais, nos prestations d'étalonnage sont réalisées en seulement 5 jours, au lieu de 10 comme c'est souvent le cas chez nos concurrents », rappelle Kevin Bonnet, chef de produits Test et Mesure chez RS Components France.

En octobre 2015, suite à la croissance des demandes, la société étend les compétences de son laboratoire (conforme à la norme ISO 9001: 2008) à d'autres grandeurs physiques, à savoir l'électronique et l'environnement, puis la mécanique et le dimensionnel. C'est ainsi que le nombre d'appareils étalonnés disponibles dans le catalogue de la société passe d'environ 750 produits en 2014 à plus de 7 000 aujourd'hui. Soit, en termes de chiffre d'affaires, des progressions de 127 % entre 2013 et 2015 (207 924 € à 471 112 €) et de 33 % entre 2015 et 2017 (à 628 310 €).

1 million d'euros   à l'horizon 2020

« Et nous misons sur un chiffre d'affaires de 1 million d'euros pour l'activité de métrologie à l'horizon 2020 », affirme même Xavier Marie, responsable du support des ventes chez RS Components France. La société se donne d'ailleurs les moyens de son ambition. Rien que cette année, elle a lancé, en février, un portail en ligne dédié à l'étalonnage, où ses clients peuvent désormais gérer leurs prestations de A à Z, leur parc et/ou le réétalonnage de leurs produits, désormais d'une ma-nière individuelle, leurs devis et leurs certificats, et elle a obtenu l'accréditation Cofrac n°2-1310 rév. 5, via Manumesure, pour les activités d'analyses, d'essais et d'étalonnage en dimensionnel.

« En avril, dans le cadre de la poursuite du renforcement de nos prestations, nous avons ouvert un nouveau laboratoire en étalonnage électrique, avec trois postes de travail, portant ainsi la superficie totale des laboratoires de 40 m 2 à 200 m 2 . Il s'agit aussi d'être en mesure d'absorber le volume croissant des prestations et d'améliorer les délais », poursuit Kevin Bonnet. Le service est aujourd'hui capable de traiter jusqu'à 500 produits par mois et, bientôt, 900 produits par mois. RS Components est même en mesure, sur demande, de réaliser des étalonnages sur site.

Parmi les axes d'évolution, « nous voulons, grâce à la mise en place du suivi et de la traçabilité des produits (rappel d'étalonnage tous les ans), parvenir à un ratio plus équilibré (environ 50 %/50 %) entre les appareils neufs et les appareils à ré-étalonnés, ce ratio étant actuellement de l'ordre de 80 %/20 % », explique Xavier Marie. La proportion de produits de test et mesure électroniques étalonnés devrait ainsi également passer, à terme, de 2 % à 8 % du total. « Il s'agit également de développer un système plus simple pour la gestion de l'étalonnage des parcs d'instruments », ajoute-t-il. « Ce nouveau laboratoire et ses services associés s'inscrivent dans notre stratégie de développement et d'accompagnement humain, en allant au-delà de la simple vente de produits et en proposant des prestations de services complémentaires », conclut Stéphane Maffli.