Servomoteurs brushless : c’est le capteur qui fait souvent la différence

Le 01/05/2004 à 0:00  
default-image-3103

Lorsque l’on veut réaliser un asservissement en position ou en vitesse, le moteur brushless est souvent incontournable, surtout si l’on recherche de la performance. Mais dans un asservissement en boucle fermée, le moteur n’est pas tout ! L’électronique a bien sûr son importance. Mais le plus important, c’est le capteur. Trois types de capteurs s’affrontent : le résolveur, le codeur incrémental et le codeur incrémental avec sorties sinusoïdales. Robustesse, précision, dynamique, temps de réponse etc. : selon les critères recherchés, l’un ou l’autre sera préféré. C’est ce qu’explique ici Infranor.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap