Superviser 400 Cuves D'un Par Une Solution Champagne De Renom Logicielle Pérenne

Le 01/02/2015 à 0:00  
default-image-3103

La maison de champagne Veuve Clicquot exploite 400 cuves de fermentation.

Veuve Clicquot

Veuve Clicquot est une maison de champagne de réputation mondiale. Créée en 1772, cette prestigieuse entreprise est une filiale de LVMH. Sa renommée ne tient évidemment pas du hasard. La maison ne transige pas avec la qualité. Sa devise est d'ailleurs: « une seule qualité, la toute première ». Pour s'assurer de toujours proposer un vin de la meilleure qualité, il lui faut, entre autres, parfaitement superviser ses systèmes de production. Ainsi, fin 2012,Veuve Clicquot a rénové le système de supervision de sa cuverie, là où est vinifié le vin après la vendange et le pressurage du raisin. La surveillance des cuves dans lesquelles s'opère la fermentation alcoolique et malolactique (transformation du vin de l'acide malique en acide lactique par l'intermédiaire de bactéries lactiques afin de stabiliser et d'assouplir le vin) est cruciale. Il était donc très important pour la maison de champagne de remplacer son système de supervision qui avait dix ans d'âge par une solution plus récente et plus performante. Le logiciel en place était en fin de vie et son éditeur n'en assurait plus le développement. « Il était nécessaire de le remplacer par une solution pérenne dont l'éditeur assure le suivi pendant de longues années », indique Franck Berruyer, ingénieur commercial chezArc Informatique, éditeur du système de supervision PcVue qui a été mis en service chez Veuve Clicquot. « Outre différents aspects techniques,nous avons opté pour la suite logicielle PcVue 10 du fait des relations de confiance que nous entretenons avec Arc Informatique et aussi car le prix des licences est économiquement adapté au besoin de Veuve Clicquot », affirme de son côté Stéphane Fournier, gérant de SF2I, la société qui a été chargée du développement et de l'intégration de l'application de supervision. PcVue présentait aussi l'avantage de disposer de la même IHM que l'ancienne solution. Ce qui était important pour ne pas troubler les habitudes des opérateurs qui y ont accès. D'ailleurs, insiste Guy Jendryka, responsable du service «Electricité, automatismes et informatique industrielle » chez Veuve Clicquot, l'un des points forts de PcVue est son accessibilité en termes de réglage et de programmation: « Avec notre précédent système, il fallait vraiment être un informaticien pour pouvoir faire évoluer l'application. Avec PcVue, il est plus facile d'y apporter des modifications selon nos besoins ».

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap