Surveillance Des Structures: Airbus Choisit Gantner Instruments

Le 01/11/2014 à 17:00  

D ans le cadre du montage de son nouvel avion, l'A350 XWB, Airbus doit surveiller pendant les phases d'assemblage les efforts appliqués sur la structure du fuselage et des voilures en CFRP (matériaux composites à base de fibre de carbone). Pour ce faire, Latécis et Airbus ont opté pour une solution proposée par Gantner Instruments France, solution dans laquelle la surveillance est effectuée par des capteurs de force tri-axe (pont de jauges) placés sur toutes les lignes d'assemblage. Assurant une surveillance locale et autonome, les conditionneurs Q.bloxx de Gantner numérisent au plus près du capteur à 100kHz 24 bits, surveillent les contraintes, activent des sorties sur seuil et recopient les mesures sur des sorties analogiques vers les automates de sécurité pour une redondance de la surveillance. Toutes ces informations sont transmises via l'interface RS-485. A cela s'adjoint le concentrateur Q.pac qui récupère de manière synchrone toutes les informations issues des Q.bloxx via ses 4 liaisons RS-485 et les met à disposition des différents équipements (automate,pupitre, PC, etc.) sur le réseau Ethernet (ModbusTCP/IP).

La solution de Gantner Instruments dédiée à la surveillance des efforts appliqués à la structure du fuselage et des voilures en CFRP lors de l'assemblage de l'A350 XWB utilise des capteurs de force tri-axe (pont de jauges) placés sur toutes les lignes d'assemblage.

Selon Gantner, le choix de cette solution a été dicté par un rapport performance/prix avantageux, une surveillance active même en cas de perte de communication, une maintenance simplifiée par le changement de module à chaud ( hot swap ) et une sauvegarde des configurations/calibrations en 3 points (conditionneur Q-bloxx, fond de panier, concentrateur Q-Pac). La souplesse de son architecture réseau sur Ethernet permet jusqu'à dix utilisateurs simultanés et un accès à toutes les fonctionnalités du système (mesures, configuration, seuils…) avec différents niveaux de sécurité.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap