Table ronde Gimélec/Exera : « Tout est fait pour que l’on ne parle pas technique »

Le 28/09/2010 à 11:23  
default-image-3103

Une table ronde organisée par Mesures avec l’Exera et le Gimélec a réuni fournisseurs
d’instrumentation et industriels. Tous s’entendent sur l’analyse de la situation
et font le même constat un peu cruel : pertes des compétences techniques des
différents intervenants, réduction du temps pour définir les projets, et logique
économique du moins-disant. La responsabilité de cette situation semble bien être
partagée entre prescripteurs, prestataires ingénierie et fournisseurs. Des solutions
passant par une meilleure concertation entre les parties peuvent être certainement
trouvées. Il s’agit avant tout d’une question de volonté, de temps et de moyens.
Avec au final cette interrogation : qui paie ?

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap