Testo s'engage dans la gestion de la démarche HACCP

Le 01/03/2016 à 0:00  

Q ue ce soit pour le contrôle des marchandises à réception, la vérification des températures des enceintes frigorifiques, pour simplifier la traçabilité des produits, etc., tous les acteurs du secteur agroalimentaire sont concernés par l'HACCP ( Hazard Analysis Critical Control Point ), procédure identifiant, évaluant et maîtrisant les dangers significatifs liés à la sécurité des aliments. Jusqu'à présent, cette méthode d'analyse des risques nécessitait beaucoup de temps aux opérateurs et de nombreux documents papiers afin d'en garantir la traçabilité.

Fort de ce constat, l'allemand Testo, qui a bâti sa réputation sur la fabrication d'appareils de mesure portables et à poste fixe pour le Chauffage, Ventilation, Climatisation (CVC), l'agroalimentaire, etc., vient d'introduire le système 250, annonçant ainsi son arrivée sur le marché des logiciels de gestion pour la démarché HACCP. « Il s'agit de la première solution entièrement numérique qui permet désormais une documentation transparente, complète et sans papier de tous les processus HACCP obligatoires, sur la base du Codex Alimentarius » , explique Nicolas Naccarato, Business Unit Manager Santé Alimentaire deTesto France. Le système 250 s'articule autour d'une plateforme basée sur la technologie cloud et dotée d'un tableau de bord, d'une unité de contrôle, du thermomètre infrarouge et de pénétration 104-IR BT (transmission des valeurs via Bluetooth au système 250) et de la sonde de température de pénétration 102-1. « La connectivité des mesures est d'ailleurs ce qui nous différencie des concurrents, qui viennent du monde des logiciels. Il est toutefois possible d'utiliser des appareils d'autres fabricants, mais la saisie des données dans la tablette sera alors manuelle » , indique Nicolas Naccarato.

Un compte cloud doté d'un tableau de bord

Accessible via un navigateur Internet, le tableau de bord permet de définir, depuis un compte cloud et à partir d'un PC,d'une tablette numérique ou d'un smartphone, toutes les procédures, l'affectation des tablettes à ce compte, les actions correctives, les mesures et les contrôles à mettre en place, ainsi que l'analyse des données de mesure et le contrôle en temps réel de l'avancement des tâches. « Le travail le plus important est de retranscrire toutes les informations qui existent sous forme papier (fabrication,tâches,plan de nettoyage…) dans le tableau de bord. Après on estime le gain de temps à un facteur 3 » , précise Nicolas Naccarato.A partir de ce tableau de bord, l'administrateur consulte et évalue l'ensemble des données détaillées et actualisées.

Le système 250 de Testo s'articule autour d'une plateforme basée sur la technologie cloud avec un tableau de bord, une unité de contrôle, le thermomètre infrarouge et de pénétration 104-IR BT et/ou la sonde de température de pénétration 102-1.

Quant à l'unité de contrôle, qui est en fait une tablette numérique robuste dédiée, une applicationAndroid propose des fonctions pratiques et ciblées pour l'exécution et le suivi du concept HACCP: aperçu des tâches à effectuer sous la forme de calendriers, contrôle à réaliser selon une « check-list », documentation aisée des mesures correctives, enregistrement direct des températures, identification des utilisateurs et des sites via un mot de passe ou une clé NFC, impression de numéros de lot et d'étiquettes de rappel.L'opérateur sur site est guidé pas à pas tout au long du processus pour contrôler la durée de conservation minimale des aliments, la qualité des emballages ou les prescriptions d'hygiène à respecter.

La transmission des données vers le cloud se fait ensuite parWi-Fi –ce qui impose de disposer d'un réseau Wi-Fi. Tous les processus, les justificatifs et les mesures sont alors stockés et protégés, de manière sûre, dans le cloud de Testo. Ces données peuvent être ensuite consultées partout et à tout moment. «Il est par ailleurs possible d'envoyer des alarmes en cas de dépassement de seuil, via un smart-phone ou notre solution Saveris 2 ( voir Mesures n°870 ) » , poursuit Nicolas Naccarato. Une unité de contrôle est vendue 1 499 euros et une licence cloud 300 e l'an (540 e pour deux ans et 720e pour trois ans) par tablette numérique. Il faut ensuite ajouter, en option, 129e pour le 104-IR BT et 69e pour la sonde 102-1… Cédric Lardière