Trescal Poursuit Son Développement

Le 01/01/2013 à 17:00  

L e groupe français Trescal, spécialiste mondial dans les services d'étalonnage, de réparation et de gestion de parcs d'instruments, nous a ouvert les portes de son agence parisienne située à Rungis (94). Il s'agissait notamment de présenter ses dernières capacités d'étalonnage dans le domaine des hyperfréquences, comme le banc N7800A de l'américain Agilent Technologies pour la vérification des synthétiseurs, des analyseurs de spectre et de réseaux jusqu'à une fréquence 50 GHz ou l'analyseur de source de signal FSUP50 de l'allemand Rohde & Schwarz pour les mesures de bruit de phase. « Ces bancs de mesure automatisés et leur intégration à notre plate-forme CCad ont représenté un investissement supérieur à 1,5 million d'euros [Me]. Ils permettent pour le système N7800A d'avoir accès à la source des appareils du fabricant et donc d'être capable de les ajuster comme en sortie d'usine » , explique Alain Le Mentec, directeur de l'agence de Rungis deTrescal.

Cette dernière, qui emploie 62 personnes, dont 41 métrologues techniciens et ingénieurs, pour un chiffre d'affaires de 7,5Me prévisionnel en 2012, réalise 30 000 étalonnages et vérifications par an, 2500 réparations par an. « Nous sommes la plus grande société de réparation multimarque, qui s'appuie sur les laboratoires d'étalonnage en basses et hautes fréquences, en courants forts, en température,en optique,etc.Le laboratoire de Rungis dispose d'ailleurs de trois accréditations Cofrac en électricité/ magnétisme,en temps/fréquence et en caractérisation des enceintes thermiques et climatiques, et nous mettons actuellement en place un laboratoire accrédité Cofrac en température pour le premier trimestre 2013 », poursuit Alain Le Mentec.

Federico Levenson, directeur général de Trescal : « Nous avons réalisé onze acquisitions dans neuf pays différents depuis 2008, ce qui nous a permis de doubler de taille par croissances externe et organique. Rien que cette année, Trescal a ouvert six laboratoires d'étalonnage. »

A l'image de son agence parisienne, il est parfois difficile de suivre toutes les évolutions de Trescal tant les acquisitions de laboratoires, l'ouverture de nouvelles agences et l'obtention d'accréditations et de certifications s'enchaînent. « Nous avons réalisé onze acquisitions dans neuf pays différents depuis 2008,ce qui nous a permis de doubler de taille par croissances externe et organique. Rien que cette année, six laboratoires d'étalonnage supplémentaires ont été ouverts à Bayonne, à Kecskemet en Hongrie, à Lyon,à Nantes,à Singapour et àTunis enTunisie.Notre réseau de laboratoires compte aujourd'hui 60 sites et 90 antennes au sein de clients à travers le monde », explique Federico Levenson, directeur général du groupe.

Afin d'assurer un même niveau de qualité pour ses services (réactivité et flexibilité), le français choisit en effet de s'implanter au plus près de ses clients, ce qui se traduit par une présence à la fois mondiale et de proximité. D'où également des accréditations Cofrac dans 21 domaines différents et l'investissement de 3% du chiffre d'affaires par an dans l'achat d'étalons (dimensionnel, par exemple ; voir Mesures n° 840 ), dans l'automatisation, dans l'infrastructure (salles contrôlées en température et en humidité).

Dans le monde, la société employait ainsi en 2011 plus de 1500 personnes pour un chiffre d'affaires de 147 Me, en progression de 13% par rapport à l'année précédente. En France, dont le marché ne représente plus qu'un tiers des ventes mondiales, au lieu des deux tiers il y a encore cinq ans, en raison des acquisitions à l'étranger, Trescal employait 507 personnes, pour 48Me, sachant que la société recrute chaque année environ 70 personnes en moyenne, dont 67 % de techniciens et ingénieurs. « Notre stratégie s'appuie par ailleurs sur le Trescal Institute pour faire bénéficier d'un parcours de formation à chaque salarié.Et,en 2012, la formation de métrologie, uniquement, a été ouverte à nos clients », conclut Federico Levenson.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap