Un amortissement actif pour des montages optiques plus stables

Le 06/01/2010 à 0:00  
default-image-3103

En optique, en biologie ou dans le domaine des nanotechnologies, les dimensions mesurées flirtent parfois avec les nanomètres. Ces applications de haute précision nécessitent de s’affranchir des vibrations ambiantes et d’utiliser des solutions spécifiques pour assurer une stabilité optimale du montage. Les tables optiques basées sur des amortisseurs actifs font partie de ces méthodes. Grâce à une électronique d’asservissement, elles réduisent les résonances et offrent un champ d’applications plus large que les techniques traditionnelles basées sur des solutions passives. Le groupe Newport propose les deux méthodes. Il en fait ici la comparaison.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap