Un analyseur de gaz fiable même dans des conditions difficiles

Le 01/05/2014 à 17:00  
default-image-3103

L 'activité Measurement Products du groupe helvético-suisse ABB a dévoilé pour la première fois en France, à l'occasion du salonAnalyse industrielle qui s'est déroulé les 19 et 20 mars 2014 au CNIT - Paris La Défense ( voir article page 30 ), l'analyseur de dioxygène (O2 )LS4000. « Il s'agit du premier modèle de notre nouvelle série d'analyseurs de gaz in situ, série qui remplacera à terme le système AO2000 LS25. Nous souhaitions en fait disposer d'analyseurs développés en interne et non pas par un tiers,en plus de faire évoluer la gamme existante vers des performances métrologiques augmenté es », annonce Serge Ruspini, responsable Activités ProjetsAnalyse de gaz au sein de la LBU Measurement Products d'ABB France.

Si le fabricant a choisi de lancer en premier lieu un analyseur de O2, d'autres modèles sont d'ores et déjà prévus d'ici à la fin de l'année pour les mesures d'ammoniac (NH3 )etdel'eau (H 2 O). La nouvelle série s'appuie sur la spectrométrie d'absorption à diode laser accordable (TDLAS) et un principe de mesure traversant et non par réflexion, ce qui permet de s'affranchir de l'exposition aux particules. Les deux unités émettrice et réceptrice (équipée d'un photodétecteur) se montent de part et d'autre de la conduite ou de la cheminée, l'une en face de l'autre; elles sont connectées par une boîte de jonction. « Comparé à l'AO2000 LS25, le design du LS4000 a été entièrement repensé, avec notamment des boîtiers encore plus compacts qu'auparavant. De par la réduction des dimensions, le nouvel analyseur est insensible aux vibrations, ce qui est un élément essentiel pour obtenir une bonne mesure », indique Serge Ruspini.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap