Un boulon connecté pour détecter à distance un desserrage intempestif

Le 10/07/2018 à 17:00  

D ans le cadre d'installations industrielles situées en zones dangereuses, contaminées ou difficiles d'accès, toute innovation permettant de réduire les travaux (et les coûts) de maintenance et/ou d'assurer une surveillance permanente et à distance des équipements industriels en question est la bienvenue. Ce qui devrait être le cas du C-Bolt, un boulon connecté signé Cathelain et distribué par FTMesures, qui se caractérise par sa capacité à détecter un desserrage intempestif susceptible de mettre en danger l'intégrité d'une installation, voire du personnel d'un site industriel.

Destiné aux assemblages de sécurité qui nécessitent une vigilance permanente ou cyclique afin d'assurer l'intégrité du serrage, C-Bolt est un concept qui permet la surveillance de l'allongement des éléments d'assemblage (vis, goujons, tiges filetées, etc.) et le contrôle de leur serrage avec une très grande précision. C-Bolt repose sur une technologie de capteur d'allongement à fibre optique utilisant un procédé breveté basé sur l'interférométrie polarimé-trique en lumière blanche. Ce procédé permet de mesu-rer d'infimes variations de longueur par le biais de l'émission d'une lumière blanche projetée dans un interféromètre à miroirs dié-lectriques, dont la longueur de cavité varie en fonction de l'allongement de la vis ou du boulon. Un allongement qui peut ainsi être déterminé à 0,5 µm, près une fois l'analyse des signaux optiques retour réalisée. En pratique, une fibre optique de 0,25 mm de diamètre est intégrée au centre des vis, goujons et autres tiges filetées, à l'intérieur d'un trou axial de 0,5 mm de diamètre qui n'altère pas la résistance mécanique de la visserie.

Les avantages de la fibre optique

Le C-Bolt constitue un outil d'aide à la maintenance préventive conditionnelle dans les assemblages vissés, en limitant grandement les arrêts de production inutiles et en ciblant avec précision les travaux à réaliser.

Cette fibre optique est ensuite solidarisée avec la visserie à l'aide d'un collage polymérisé à l'étuve, un procédé certifié depuis plus de 40 ans dans l'aéronautique et le nucléaire et qui résiste à des températures d'exposition pouvant atteindre + 320 °C. Le boulon-capteur est ensuite relié par câble à un interrogateur déporté pouvant se trouver à une distance allant jusqu'à 7 km de la sonde et capable de gérer en simul-tané jusqu'à 1 000 capteurs de ce type, ou d'autres capteurs à fibre optique Concentration apables de détecter avec précision CO 2 /N 2 Odes variations de grandeurs physiques telles que la pression, la température, etc.

Enfin, une IHM permet de visualiser en temps réel la courbe de l'allongement des vis et, le cas échéant, d'alerter l'exploitant, la détermination de seuils d'alarme étant possible et pouvant être couplée à l'envoi de message d'alerte par mail ou SMS ( voir schéma ). Le paramétrage prend également en charge l'identification de chacune des sondes installées afin de les situer précisément dans l'environnement de travail.

« Par sa précision ainsi que la mémorisation des relevés, C-Bolt permet de détecter à distance l'évolution de l'allongement d'un assemblage, allant même jusqu'à discerner une détérioration liée à sa corrosion. Et par la détection instantanée d'un début de défaillance, C-Bolt constitue un outil d'aide à la maintenance préventive conditionnelle, en limitant grandement les arrêts de Flowsic100 production Débit inutiles et en ciblant avec précision les travaux à réaliser », indique-t-on chez Cathelain. volumique

Par ailleurs, la technologie C-Bolt tire profit des avantages de la fibre optique : absence d'émission (possibilité d'utilisation en zone dangereuse), insensibilité aux rayons gamma/beta, aux champs magnétiques ainsi qu'aux perturbations électromagnétiques, déport possible du signal sur de longues distances, utilisation possible en zone de rayonnements ionisants (fibre en silice pure), large plage de température de fonctionnement (de - 290 °C à + 320 °C), insensibilité à la température (dilatation nulle ne perturbant pas les mesures d'allongement), disponibilité de gaines de protection capables de résister à l'immersion (300 bar), aux chocs, aux agents chimiques, etc.