Un maître-mot:écosystème

Le 30/03/2019 à 0:00  

Leterme écosystème est sans doute le mot qui résume le mieux l'édition 2019 de Global Industrie qui s'est déroulée début mars à Lyon. Partant du principe que personne ne peut se targuer d'avoir la solution à tout et que l'union fait la force, les différents acteurs de l'industrie (offreurs de solutions, tant matérielles que logicielles, prestataires de services, etc.) n'hésitent plus à travailler ensemble, avec l'idée que les bénéfices d'un travail collectif l'emporteront sur l'éventuelle réticence de départ à s'ouvrir (un peu) à ses concurrents. Et comme un symbole, plusieurs représentants français de ténors mondiaux des automatismes et de l'informatique industrielle ont posé ensemble, sur le salon, pour montrer l'implication croissante des industriels dans l'OPC-UA. De même, plusieurs exposants de Global Industrie se sont associés pour créer le collectif Continuité numérique. Composé de Festo, Gfi informatique, ifm electronic, Phoenix Contact, SAP, SEW et Sick, ce collectif dispose désormais de sa marque propre, avec son propre logo, et propose à des clients potentiels de travailler sur des projets concrets en apportant une solution globale conçue à partir des spécialités des différents membres du collectif.

PASCAL COUTANCE Directeur de la rédaction p.coutance@mesures.com

DR

Enfin, lors d'une table animée par Mesures et consacrée à la formation à l'industrie du futur ( voir notre article en page 22 ), les intervenants ont largement valorisé l'idée d'un écosystème entre Éducation nationale, grands groupes industriels, PME, centres de formations, chambres de commerce, etc., afin de développer des formations à même de mieux répondre aux besoins actuels et à venir des industriels dans les territoires.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap