Vérifier les sorbonnes en seulement quelques minutes

Le 10/11/2017 à 17:00  

Nouvel exemple de la volonté de Wimesure de développer de plus en plus des solutions applicatives, le système de vérification aéraulique des sorbonnes répond à deux des six points de contrôles imposés par la norme NF EN 14175.

L es sorbonnes de laboratoire étant des dispositifs intervenant dans la protection des personnes et de leur environnement de travail, elles sont soumises à une réglementation stricte au niveau de leur installation et de leurs contrôles périodiques. « La norme NF EN 14175 régit le contrôle des performances des sorbonnes, un contrôle qui se résume en six points différents : test fumigène, cartographie des vitesses frontales,mesure du débit d'air extrait, mesure de la vitesse ambiante,mesure de confinement par gaz traceur SF6 et niveau du bruit,pression acoustique (dBA) », rappelle Christophe Bracon, gérant deWimesure.

À l'occasion du 18 e Congrès international de métrologie (CIM) et du salon Enova Paris 2017, qui se sont déroulés du 19 au 21 septembre dernier à Paris, le distributeur a dévoilé un système de vérification aéraulique des sorbonnes. « Nous nous orientons de plus en plus vers les applications, avec un développement interne.C'est le cas de la solution clé-en-main conçue pour deux des six points de contrôle de la norme, à savoir la cartographie des vitesses frontales et la mesure de la vitesse de l'air ambiant », précise Christophe Bracon.

Pour la cartographie des vitesses frontales, la solution du français met en œuvre des capteurs de vitesse d'air unidirectionnels (sondes de type FVAD35TH4K1 ;technologie à fil chaud, étendue de mesure de 0,08 m/s à 2 m/s) de l'allemand Ahlborn, que représente en France Wimesure. « Pour maintenir les sondes dans la position requise par la norme NF EN 14175, nous utilisons des pieds montés sur ventouse (tige de 8 mm de diamètre et de 450 mm de hauteur) et qui viennent se fixer sur l'écran mobile de la sorbonne pour se trouver dans le profil de la vitre. Auparavant, les opérateurs devaient tenir l'appareil, ce qui créait forcément des perturbations au niveau de la mesure », ex-plique Christophe Bracon. Comme chaque pied dispose de trois capteurs, il suffit d'installer 3 pieds pour réaliser une mesure en 9 points (ou 4 pieds pour 12 points). Avec une précision de ±(0,04m/s+1% de la lecture) et une correction multipoint lors de l'étalonnage, les sondes répondent aux exigences de précision de la norme (0,02m/s +5% du relevé, en chaque point).

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap