Wika Vise Le Milliard D'euros De Chiffre D'affaires

Le 01/03/2013 à 17:00  

Précision

Sistec est le distributeur exclusif de PCME en France

Contrairement à ce qu'il a été écrit dans le numéro 852 de Mesures , le fabricant britannique PCME ( Particulate and Compliance Emission Monitoring ), spécialisé dans la mesure des particules dans les procédés et à l'émission et qui était précédemment distribué en France par Tecora, est depuis le second semestre 2012 représenté par Sistec en distribution exclusive pour tous les secteurs de marché. Y compris celui de l'incinération de déchets. Tecora conserve toutefois la possibilité de fournir les analyseurs de PCME pour ce secteur. Par ailleurs, les trois normes européennes en vigueur pour la certification des appareils de mesure de particules à l'émission sont l'EN14181 et l'EN15267-3 (et non l'EN15276) pour l'incinération, ainsi que l'EN15859, applicable depuis octobre 2010 à toutes les autres installations de filtration de poussière avant rejet à l'atmosphère.

L a filiale française du groupe allemand Wika était restée très discrète ces dernières années, signe, non pas en raison d'une mauvaise santé financière, mais qu'elle avait beaucoup à faire… Suite à la crise de 2009, le groupe a repris son rythme soutenu de croissance en misant sur le marché de l'automatisation des procédés et l'internationalisation. Le groupe allemand créé le 2 janvier 1946 par Alexander Wiegan et Philipp Kachel, et qui est toujours détenu par la familleWiegand, a en effet enregistré un chiffre d'affaires de 650 millions d'euros, pour 7 000 personnes, en 2011 et devrait réaliser en 2012 un chiffre d'affaires d'environ 720 M€ pour 7 250 personnes. Wika est présent dans une quarantaine de pays en direct, avec des usines de production en Afrique du Sud, en Allemagne, au Brésil, en Chine, aux Etats-Unis, en Inde, au Canada, en Pologne et en Suisse, et une soixantaine d'autres via des représentants. « Nous misons sur le développement des ventes et les différentes croissances externes sur notre métier et sur des activités connexes pour atteindre rapidement au niveau mondial l'objectif du milliard d'euros de chiffre d'affaires », annonce Pierre Forestier, responsable marketing de la filiale française qui emploie 39 collaborateurs et qui a réalisé un chiffre d'affaires de 18,5 M€ en 2011 et d'environ 21 M€ en 2012. « Notre chiffre d'affaires est en trois ans passé d'une quinzaine de millions d'euros à près de 25 M€ si l'on intègre l'activité de KSR Kübler », explique Pierre Forestier. L'allemand KSR Kübler, fabricant de transmetteurs et de détecteurs de niveau, a rejoint le groupe en 2008.

Pierre Forestier, responsable marketing de la filiale française : « Notre chiffre d'affaires est en trois ans passé d'une quinzaine de millions d'euros à près de 25 M . »

La croissance Wika provient également de la succession d'acquisitions réalisées ces dernières années. Depuis celle de Desgranges & Huot, spécialisé dans les calibrateurs de pression, en 2011, le groupe a enchaîné avec le rachat du montpelliérain Calibration Online en août de la même année, celui de l'australien Scandura (fabricant de séparateurs) en janvier 2012, de l'italien Euromisure (fabricant de composants mécaniques pour l'industrie de process) le mois suivant et du français Senseor, spécialisé dans les capteurs SAW ( Surface Acoustic Wave ), en août 2012.Tout récemment, ce sont le britannique Automatic Systems Laboratories (ASL; solutions de mesure et d'étalonnage en température) et l'américain Gayesco International (fabricant de thermocouples, sondes de température pour les procédés pétrochimiques) qui ont rejoint le giron du groupe allemand.

La volonté du groupe allemand est de développer ses gammes en mesure de pression et de température électroniques… même si le nom de Wika est déjà connu dans le premier domaine et que la société fabrique depuis des années ses propres sondes de température.

Accords de distribution

« Comme nous avons des parts de marché très importantes en manométrie, la volonté du groupe est de développer les gammes en mesure de pression et de température électroniques… même si notre marque est déjà connue pour les transmetteurs de pression et que nous fabriquons depuis des dizaines d'années nos propres sondes de température », précise Pierre Forestier.

En plus de ces acquisitions,Wika Instruments a également signé des accords de distribution exclusive pour la France avec les italiens Cella, constructeur de pressostats et thermostats, et Sami Group qui est un constructeur de vannes et de manifolds pour les industries du process.

En termes de secteurs industriels, le groupe compte par ailleurs sur le renforcement de son catalogue pour mieux répondre aux besoins des applications de process, et en particulier en France sur les marchés du pétrole et gaz, de l'agroalimentaire, de la pharmaceutique, des fluides hydrauliques, de l'énergie.