LabVIEW 8.20 : plus d'ouverture vers les outils de conception

Le 07/11/2006 à 0:00  

A l'occasion de son 20e anniversaire, la plate-forme de développement graphique LabVIEW de National Instruments s'enrichit de nombreuses fonctionnalités. Parmi les nouveautés de cette version 8.20, la compatibilité avec le logiciel Matlab à travers le langage MathScript.
Fidèle à son habitude, c'est les bras chargés d'annonces que National Instruments effectue sa rentrée. S'il n'y a pas d'évolution majeure dans l'offre de l'Américain, celle-ci s'enrichit d'une multitude de petites nouveautés.
C'est le cas par exemple de sa plate-forme de programmation graphique LabVIEW, qui passe à la version 8.20 (à l'occasion de son 20e anniversaire). « Dans cette nouvelle version, nous avons porté nos efforts sur trois aspects : la facilité dans le prototypage et le déploiement des applications, les performances de la plate-forme et son ouverture vers les outils de conception », résume Marc Djaoui, responsable marketing de National Instruments en France.
LabVIEW 8.20 s'ouvre ainsi vers l'environnement de développement Matlab avec le support en natif des fonctions de mathématiques textuelles grâce au langage MathScript. « Les utilisateurs pourront employer MathScript pour créer des scripts sous LabVIEW ou pour intégrer les scripts créés avec Matlab, précise M. Djaoui. Le but, au final, c'est de combiner les approches graphiques et textuelles pour répondre plus efficacement aux applications de conception et de prototypage ». En plus de Matlab, LabVIEW 8.20 peut aussi intégrer des algorithmes développés avec d'autres logiciels mathématiques. C'est le cas notamment de Maple (de Maplesoft), Mathcad (de Mathsoft) ou Scilab (de l'Inria).
Autre nouveauté de la version 8.20, le module “Simulation Interface Toolkit”, qui permet d'utiliser dans LabVIEW des modèles de simulation développés sous Simulink pour le prototypage temps réel des systèmes de contrôle/commande et le test HIL (hardware in the loop). Toujours pour les applications de conception, le module LabVIEW FPGA s'enrichit d'un assistant permettant d'automatiser le développement de code sur différentes cibles équipées d'un circuit FPGA.
Du côté des performances, la version 8.20 se distingue des précédentes par un temps de lancement de l'application réduit de 30 %, et surtout par une forte augmentation des vitesses d'exécution des algorithmes : le module LabVIEW Simulation, par exemple, s'exécute neuf fois plus vite, et les algorithmes PID du module LabVIEW PID Control Toolkit quatorze fois plus vite…
Avec la version 8.20 apparaissent également deux nouveaux logiciels : un module baptisé LabVIEW Touch Panel, qui permet d'ajouter des IHM basées sur Windows CE aux systèmes de mesure et de contrôle/commande (à travers un écran tactile), et un autre (Modulation Toolkit) qui permet de développer des modèles pour simuler les systèmes de communication.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap