Les tablettes Toughpad de Panasonic résistent à un voyage dans l’espace

Le 12/01/2017 à 15:36  
Les équipements électroniques durcis subissent toute une batterie de tests pour quantifier leur résistance aux chocs, aux chutes, aux vibrations, à l’eau, à la poussière ou bien encore aux températures extrêmes. Mais rares sont ceux qui sont testés en prenant place dans un ballon météorologique qui les emportent dans l’espace proche. C’est pourtant à cet exercice que s’est livré Panasonic - avec l’aide de la société Sentintospace spécialisée dans l’envoi et le tournage vidéo d’objets dans l’Espace proche – pour tester un smartphone FZ-N1 et une FZ-G1 de sa gamme de terminaux mobiles durcis Toughpad.
 
Attachés à un ballon météorologique et entourés de caméras pour filmer leur expédition, ces deux appareils ont ainsi été propulsés à plus de 34 000 mètres d’altitude lors de deux vols séparés au cours desquels ils ont survécu à des températures de - 67°C avant que le ballon n’explose et qu’ils ne plongent vers la Terre à une vitesse supérieure à 400 km/h.
 
« Même si nous connaissons la robustesse de nos produits, nous n’étions pas complètement certains que les tablettes Toughpad survivraient à ce test extrême, reconnaît Jon Tucker, responsable produits pour l’Europe chez Panasonic Computer Product Solutions. Mais ils ont atteint l’espace proche à une altitude trois fois supérieure à celle d’un jet sans encombre et ont dépassé la limite Armstrong, au-delà de laquelle les humains ne peuvent survivre sans combinaisons pressurisées, avant de plonger vers la Terre. À l’exception de quelques coups et rayures, les deux appareils étaient en parfait état de marche et continuaient à enregistrer. »

 

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap