L'instrumentation au format USB

Rédigé par  dimanche, 01 novembre 2015 14:30
H Depuis quelques années, il est fréquent de voir dans un bureau des boîtiers raccordés à des PC, en complément desinstrumentsdemesuretraditionnelsetdessystèmesmodulairesbaséssurdescartesélectroniquesdansun châssis.Cesmodules,ditsUSB,regroupenttouslesinstrumentsdemesureseprésentantsouslaformedeboîtiers compacts et aveugles devant se connecter à un PC, via le port USB, pour fonctionner. Si ces modules, (bien) plus économiques que les instruments de table, avaient au début une image de produits «low cost» aussi en termes de fonctionnalités et de performances, on serait aujourd'hui étonné de voir l'éventail des fonctions proposées etlesperformancesannoncéesparcertainsfabricants.Cequirenddésormaislechoixduformatd'unnumériseur ou d'un oscilloscope numérique bien plus intéressant, mais aussi plus compliqué…

Connectez-vous pour lire la suite

Aide ? Créer un compte
Dernière modification le dimanche, 01 novembre 2015 14:30
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Run Time
Version exécutoire d’un logiciel. La plupart des logiciels industriels comportent une version dite de “développement” qu’utilise le développeur pour créer un applicatif opérationnel. Cet applicatif est ensuite compilé et chargé dans la (ou les) machines (s) cible. C’est cet applicatif que l’on appelle le “run time”. Le run time ne peut pas être modifié (sauf les paramétrages prévus lors de la conception du logiciel). Souvent, les éditeurs de logiciels vendent une version “développement” et font payer des royalties pour les versions “run-time” (les royalties sont calculées en fonction du nombre de postes déployés).