Global Industrie : une Foire de Hanovre à la française

Rédigé par  vendredi, 19 janvier 2018 15:15
Philippe Darmayan, président de l'Alliance industrie du futur, lors de la conférence de presse de présentation de Global Industrie le 15 janvier 2018. Philippe Darmayan, président de l'Alliance industrie du futur, lors de la conférence de presse de présentation de Global Industrie le 15 janvier 2018. Pascal Coutance
En regroupant en un même lieu, en l'occurence le Parc des expositions de Paris Nord Villepinte, les salons  Midest, Smart Industries, Industrie et Tolexpo, les organisateurs espèrent rassembler quelque 50000 visiteurs.
50 000 visiteurs dont 25% à l’international, 2700 exposants, 100 000 mètres carrés d’exposition, 5 halls occupés, 50 filières représentées, une usine connectée grandeur nature sur 1000 mètres carrés au cœur du salon montrant une chaine complète de fabrication en fonctionnement… Non, il ne s’agit pas de la description d’un salon professionnel allemand mais bien de quelques-unes des caractéristiques de Global Industrie, la future grande manifestation française dédiée à l’industrie organisée par GL events Exhibitions et dont la première édition se déroulera du 27 au 30 mars 2018 au Parc des expositions de Paris Nord Villepinte.
 
Regroupant en un même lieu Midest, salon des savoir-faire en sous-traitance industrielle, Smart Industries, salon dédié à l’usine du futur, Industrie, salon des technologies et équipements de production, et Tolexpo, salon des solutions et des équipements pour la tôlerie, Global Industrie ambitionne de devenir un évènement majeur de l’industrie en France et en Europe, exhaussant en quelque sorte le souhait d’Emmanuel Macron émis en 2015 alors qu’il était encore ministre de l’Economie et de l’industrie. Le président de la République inaugurera d’ailleurs le salon le 27 mars prochain.
 
Parmi les autres évènements et animations de cette manifestation, signalons les Global Industrie Awards qui vont distinguer l'expertise des entreprises les plus innovantes dans les quatre salons ; Global Industrie Campus, un espace de 1500 mètres carrés dédié à la formation et à l'attractivité des métiers ; le Labo Industrie qui illustre le potentiel des start-up et des laboratoires de recherche travaillant sur les futures technologies qui équiperont les usines de demain ; ou bien encore le Hackathon Global Industrie au cours duquel étudiants et start-up vont unir leurs compétences pour plancher sur des solutions et des prototypes autour du thème de l'industrie du futur.
Et bien évidemment, un riche programme de keynotes (avec des grands noms de l'industrie), conférences et autres tables rondes, viendra compléter le tout.
 
Le programme est donc ambitieux mais toute la profession se mobilise pour sa réussite et l’affiche de la première édition de cette manifestation que l’on pourrait presque qualifier de Foire de Hanovre à la française, est prometteuse. D’ailleurs, Global Industrie suscite la curiosité des organisateurs de salons outre-Rhin, comme l'a souligné Sébastien Gillet, directeur du salon. A suivre donc...
 
Dernière modification le vendredi, 19 janvier 2018 16:19
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

20/11/2018 - 21/11/2018
Be 4.0
27/11/2018 - 27/11/2018
Automation Class Factory

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
RAID

Redundant Array of Independent Disks, batterie redondante de disques durs indépendants. A la fin des années 1980, RAID signifiait “Redundant Array of Inexpensive Disks”, c’est-à-dire batterie redondante de disques économiques. C’était à l’époque où les gros disques d’ordinateurs étaient onéreux. Les temps ont changé et c’est la raison pour laquelle le terme Inexpensive a été remplacé par Independant. Le but des RAID est d’augmenter la performance ou de fournir une tolérance aux pannes. Développé à l’origine pour les systèmes de stockage, les Raid ont vu leurs applications s’élargir et sont désormais présents sur les PC. Le concept Raid peut être mis en œuvre avec un disque unique et à l’aide d’un logiciel spécialisé, mais les performances sont moindres qu’avec des Raid multi-disques, surtout lorsqu’il s’agit de restituer les données après une défaillance.
Raid améliore les performances des disques en interpénétrant les octets ou les groupes d’octets à travers plusieurs disques, de sorte qu’au moins deux disques sont en train de lire et d’écrire simultanément. La tolérance aux pannes est réalisée en utilisant la technique du disque miroir (duplication totale des données) comme dans RAID 1 ou en utilisant les bits de parité comme dans RAID 3 et RAID 5. Les bits de parité sont calculés en prenant un bit du disque 1 et en le combinant (fonction OU exclusif) avec un bit du disque 2, et en stockant le résultat sur le disque 3. Un disque défaillant peut être remplacé à chaud par un autre, le contrôleur RAID se charge de reconstituer les données perdues.

  • RAID 0. Les données sont réparties sur plusieurs disques de façon à améliorer la performance. Il n’y a pas de protection contre les pannes.
  • RAID 1. Les données sont toutes écrites en miroir sur deux disques distincts. Solution qui offre la meilleure fiabilité mais double le coût du stockage.
  • RAID 2. Les bits (plutôt que des octets ou des groupes d’octets) sont répartis sur plusieurs disques.
  • RAID 3. Les données sont réparties sur trois ou davantage de disques. Tous les disques travaillent en parallèle, ce qui assure une vitesse de transfert très élevée. Les bits de parité de parité permettent de reconstituer les données en cas de panne de l'un des disques physiques.
  • RAID 4. Similaire au Raid 3 mais chaque disque est géré indépendamment. Peu utilisé.
  • RAID 5. Le plus largement utilisé. Les données sont réparties sur trois ou davantage de disques afin d’augmenter les performances, et les bits de parité sont utilisés pour la tolérance aux pannes. Les bits de parité permettent de reconstituer les données en cas de panne de l'un des disques physiques.
  • RAID 6. Le plus fiable mais il est peu utilisé. Similaire à RAID 5, mais ici le contrôleur effectue les calculs de deux bits de parité différents, ou le même calcul sur deux sous-ensembles de données qui se chevauchent.
  • RAID 10. Combinaison de RAID 1 et RAID 0. RAID 0 est utilisé pour la performance et RAID 1 est utilisé pour la tolérance aux pannes.