«lamétrologiepeutfairePeur Alors Que Tout Le MondeEn Fait Sans Le Savoir »

Le 01/02/2015 à 15:00  

Mesures. Vous avez été tous les deux les lauréats du Prix LNE de la recherche 2014. Que représente pour vous ce prix et que peut-il apporter à votre travail?

Paola Fisicaro. Le Prix LNE de la recherche est décerné pour un ensemble d'actions telles que la recherche de nouvelles références, le nombre de publications, la participation à des comités de métrologie au niveau international, la dissémination de la traçabilité, c'est-à-dire le transfert des références auprès d'utilisateurs finaux potentiels. Je dirige un département de neuf personnes qui couvre les activités que je viens de citer. Nos activités concernent la chimie inorganique et l'électrochimie. Concernant la chimie inorganique, le cœur de notre métier est de développer des méthodes d'analyse capables de doser finement de polluants dans des matrices environnementales ou des molécules dans des matrices biologiques: par exemple, des méthodes très sensibles et avec de faibles incertitudes pour l'analyse de traces de métaux. En électrochimie, nous possédons les références nationales(c'est-à-diredes bancs primaires au travers desquels nous caractérisons des solutions étalons) pour la pHmétrie et la conductivité électrolytique qui sont des mesures très répandues dans tous les laboratoires d'analyses de routine en environnement, en pharmaceutique et dans d'autres industries. Que ce soit en électrochimie ou en chimie inorganique, nous cherchons également à développer de nouvelles références dans des situations toujours plus complexes pour pouvoir répondre à des exigences plus spécifiques. Nous avons par exemple travaillé, en électrochimie, sur des matrices comme l'eau de mer ou des mélanges eau-éthanol, dans lesquelles on ne peut pas mesurer directement le pH comme dans des matrices aqueuses toutes simples.

Yves Hermier. Effectivement, c'est une reconnaissance personnelle, mais c'est aussi et surtout une reconnaissance de l'équipe que je pilote. S'il y a une chose à mettre en avant, c'est bien l'histoire de cette équipe plutôt que celle d'une personne.Tout seul, je n'aurais pas pu faire grand-chose. Ce prix met également en lumière une façon de travailler. La température est la seule grandeur physique dans le système SI qui n'est pas accessible directement. On ne mesure en effet jamais une température, mais une grandeur physique qui lui est liée. Cela signifie que, dans une équipe «température», il faut réunir autour de soi des spécialistes dans tous les domaines : des thermiciens, des acousticiens, des radiométristes, des opticiens, des spécialistes des lasers, des cryogénistes, des mécaniciens connaissant les techniques de réalisations de pièces devant être utilisées dans des conditions extrêmes de température, etc. Nous avons d'ailleurs une position un peu particulière du fait que le laboratoire est un laboratoire mixte entre le Cnam [ Conservatoire national des arts et métiers, NDLR ], qui détient les étalons de référence pour les températures, et le LNE [ Laboratoire national de métrologie et d'essais, NDLR ]. Ce panel de compétences extrêmement étendu est en fin de compte une grande richesse. Même si la mesure de la température est notre cœur de métier, les techniques que nous mettons au point peuvent être utilisées à d'autres fins. Par exemple, nous nous étions aperçus, lors du développement de techniques de mesures acoustiques dans de l'argon ou de l'hélium autour de la température du point triple de l'eau, pour la détermination de la constante de Boltzmann, que, à cette température, les impuretés qui nous «embêtaient» le plus étaient l'eau. L'instrument était donc un bon détecteur de traces d'eau. Nous sommes donc en train de développer un hygromètre basé sur un tel principe. Nous sommes allés là où l'on ne nous attendait pas (bien que la thermométrie et l'hygrométrie soient des disciplines cousines germaines).

Pour la 6 e édition, Jean-Luc Laurent (au centre), directeur général du LNE, a remis le vendredi 7 novembre le Prix LNE de la recherche 2014 à Paola Fisicaro, responsable du département biomédical et chimie inorganique à la division Métrologie scientifique et industrielle du LNE, et à Yves Hermier, responsable du pôle Métrologie thermique du laboratoire commun de métrologie LNE/Cnam.

LNE

Mesures. Paola Fisicaro, avez-vous vous aussidesexemplesdetravauxquionteudes implications au niveau des industriels?

Paola Fisicaro. Dans le domaine de la chimie inorganique, nous travaillons avec les organisateurs d'essais d'aptitude, en leur fournissant notamment une valeur de référence, c'est-à-dire une valeur avec une incertitude très faible et obtenue de façon complètement indépendante des méthodes utilisées par les laboratoires. Cela diffère du traitement statistique des résultats des mesures réalisé par les organisateurs. Il est ainsi possible de détecter par exemple des biais systématiques des résultats observés par les laboratoires. Ainsi, nous pouvons aider ces laboratoires qui travaillent sur des molécules complexes qu'ils ne maîtrisent pas encore complètement d'un point de vue analytique à des concentrations parfois très proches des limites de quantification. Un autre exemple de l'utilité de nos travaux pour des utilisateurs finaux, en tant que détenteur des références nationales pour la pHmétrie et la conductivité électrolytique, est l'interaction avec un industriel qui souhaitait devenir producteur de matériaux de référence (étalons de pHmétrie). Comme il voulait obtenir l'accréditation Cofrac [ Comité français d'accréditation, NDLR ] selon l'ISO 34, le guide pour les producteurs de matériaux de référence, nous les avons accompagnés de A à Z: l'installation des équipements de laboratoire, la préparation des solutions, la traçabilité de celles-ci et comment évaluer les incertitudes liées à la stabilité et l'homogénéité des lots de solutions. L'entreprise a obtenu l'accréditation et est dorénavant rentrée dans son cycle de production. Elle fait régulièrement appel à nous pour obtenir des solutions primaires et assurer la traçabilité des solutions qu'ils commercialisent.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap