«Les outils logiciels constituent un atout indispensable aux industries de transformation»

Le 01/04/2014 à 15:00  

Mesures.AspenTech est spécialiste en solutions logicielles dédiées à l'optimisation des opérations des industries de transformation, notamment dans les secteurs de l'énergie et de la chimie. Ruben Gil, pouvez-vous nous expliquer la spécificité de l'industrie de la chimie par rapport à cette problématique?

Ruben Gil. L'industrie chimique est de plus en plus complexe.Au niveau stratégique, les portefeuilles de produits augmentent. La mondialisation offre des opportunités dans les pays émergents.Au niveau opérationnel, les entreprises font davantage d'efforts pour optimiser l'efficacité de leurs processus, réduire leurs coûts et améliorer leur agilité opérationnelle ainsi que leurs marges. Une usine chimique intégrée de taille moyenne fabrique des produits d'une valeur allant de 5 à 10 millions de dollars par jour. Elle achète des matières premières, des fourni-tures et de l'énergie qui représentent environ 75 % de la valeur produite. En moyenne, la chaîne logistique sur laquelle s'appuient une usine et son service commercial équivaut à soixante jours de production, ce qui peut immobiliser des centaines de millions de dollars de fonds de roulement. Par conséquent, la bonne gestion d'une entreprise nécessite de prendre des décisions d'achat pertinentes au moment opportun et de savoir quel équipement utiliser, quand produire, quels produits vendre et à quel moment.

Mesures. Quels sont les objectifs de cette industrie par rapport à l'optimisation de la chaîne logistique?

Ruben Gil. Face à cette complexité, les fabricants de produits chimiques doivent être en mesure d'adapter leur stratégie en tenant compte du marché, de la demande et de la volatilité de l'offre, tout en privilégiant l'efficacité, la réactivité et l'agilité de la chaîne logistique. En optant pour une chaîne logistique pilotée par la demande, où la prise de décision est fondée sur la rentabilité de la réponse à la demande, les entreprises peuvent atteindre certains objectifs, à commencer par l'amélioration de la satisfaction client. En effet, pour les fabricants de produits chimiques, la mesure de la satisfaction du client ou de la qualité du service client repose souvent sur la livraison du bon produit au bon moment dans la quantité demandée. Il est indispensable d'améliorer la précision de la prévision et de propager cet indicateur de la demande qui pilote les fonctions de planification et d'ordonnancement pour assurer la qualité du service client.Autre objectif à atteindre: la réduction des stocks. Les fabricants de produits chimiques qui maîtrisent cette complexité et adoptent une stratégie pilotée par la demande sont ainsi en mesure d'optimiser le niveau des stocks et de réduire ou d'éliminer les stocks tampons (souvent utilisés pour maintenir la qualité du service client et se prémunir contre le risque de rupture de stock). Bien évidemment, la réduction des coûts est un autre objectif auquel les industriels de la chimie ne peuvent se soustraire. Les domaines potentiels de réduction des coûts concernent, entre autres, les achats, les fonds de roulement, le stockage, la distribution, l'expédition et la main-d'œuvre. Dans l'industrie chimique, le coût des matières premières varie en fonction du marché et peut reposer sur des prix contractuels préétablis. Il est plus facile de réduire les coûts dans d'autres domaines en améliorant la prévision, la planification et l'ordonnancement d'une chaîne logistique complexe. Par exemple, il est possible d'éliminer les coûts d'expédition en urgence pour respecter une date de livraison si le gestionnaire de production a une meilleure visibilité sur la disponibilité du produit. Enfin, l'agilité de l'entreprise est également un objectif important. Il s'agit ici de sa capacité, ô combien précieuse, à répondre rapidement, et de manière rentable, à un imprévu (nouvelle commande, défaillance d'un équipement, pénurie de matières premières, contraintes de main-d'œuvre, etc.). Avec une chaîne logistique globale bien structurée, rentable et agile, il est plus facile de savoir où créer de la valeur dans la chaîne.

Mesures. En termes de logistique, les bonnes pratiques ne semblent pas toujours de mise dans l'industrie chimique. Le potentiel d'amélioration est par conséquent particulièrement important.

RubenGil. Effectivement.En ce qui concerne la chaîne logistique pilotée par la demande, deux bonnes pratiques permettent aux fabricants de produits chimiques de mieux surmonter la complexité de leur chaîne logistique : la planification industrielle et commerciale d'une part, l'ordonnancement dynamique d'autre part. La mise en œuvre de cette stratégie permet d'améliorer les résultats, amélioration qui se traduit par des millions de dollars de chiffre d'affaires supplémentaire. Cependant, les fabricants de produits chimiques continuent à utiliser des feuilles de calcul pour gérer certains aspects de leur chaîne logistique, plutôt qu'un logiciel de modélisation de chaîne logistique avancé spécialement conçu pour les industries de process. En conséquence, les planificateurs et les gestionnaires de production doivent collecter manuellement des données et les manipuler, ce qui augmente le risque d'erreur humaine. Le problème du cloisonnement des processus et des méthodes de travail est un autre facteur d'inefficacité et l'absence d'intégration se traduit par un alignement insuffisant des départements,ce qui crée des retards et un manque de visibilité. En outre, en l'absence de processus de planification industrielle et commerciale, les entreprises ont des difficultés à aligner l'offre sur la demande de manière rentable.

Mesures.Quels rôles prennent les logiciels dans ce contexte précis?

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap