La mesure de niveau

Le 21/02/2019 à 13:30  

C onnaître le niveau d'un hydrocarbure dans un réservoir, d'un mélange dans un bioréacteur ou de blé dans un silo revêt une importance bien plus grande qu'il n'y paraît. Les industriels ne peuvent, par exemple, pas se permettre de manquer de matière première au risque de devoir arrêter leur procédé. Et les produits en question sont aussi variés et différents que le sont du lait, du sable, du gaz naturel liquéfié (GNL), de l'eau, etc. Pour mesurer le niveau dans toutes ces applications –et il ne s'agit ici que d'un tout petit aperçu–, les industriels ont à leur disposition un très large éventail de technologies (jusqu'à une bonne dizaine en prenant en compte les plus rares).

Aux côtés des contrôleurs de niveau,tels que les lames vibrantes ou les contacteurs à plongeur, il y a également tous les types de transmetteurs permettant de réaliser la mesure continue d'un niveau. Cet article n'abordera «que» l'offre pour la mesure continue, et non pour la détection de niveau. « Il est toujours possible de réaliser une mesure plus ou moins continue en installant plusieurs détecteurs plus ou moins espacés les uns des autres », fait toutefois remarquer Max Stellmacher, directeur général délégué d'Engineering Mesures.

Connaître le niveau d'un hydrocarbure dans un réservoir, d'un mélange dans un bioréacteur ou de blé dans un silo revêt une importance bien plus grande qu'il n'y paraît. Pour mesurer le niveau dans toutes ces applications, les industriels ont à leur disposition un très large éventail de technologies.

Vega

Lorsque l'on s'intéresse au marché de la mesure continue du niveau dans les applications industrielles, la première caractéristique qui saute aux yeux est la profondeur en termes de technologies du catalogue de la grande majorité des fabricants. Certains proposent en effet jusqu'à sept grandes technologies différentes, tels que les américainsAmetek DrexelBrook, distribué en France par Dimelco, Aplus Finetek Sensor et Emerson Automation Solutions, le suisse Endress+Hauser ou l'allemand Kobold.

Il faut chercher un début d'explication du côté des industries utilisatrices. « On retrouve en effet des transmetteurs de niveau dans toutes les applications où il y a des réacteurs, des cuves, des systèmes de lubrification (un carter de machine-outil,par exemple),etc. – de nombreux fournisseurs sont présents sur ces marchés –, ainsi que dans les industries de la chimie, du pétrole et du gaz, du nucléaire, à savoir des marchés beaucoup plus exigeants et faisant appel à des compétences spécifiques. Il y a ici beaucoup moins d'acteurs.Wika veut ainsi se présenter comme expert pour les appli-cations spéciales en mesure de niveau », explique Thomas Meiller, responsable produits pour la mesure de niveau chez Wika Instruments.

E Lorsque l'on s'intéresse au marché de la mesure continue du niveau dans les applications industrielles, la première caractéristique qui saute aux yeux est la profondeur en termes de technologies du catalogue de la grande majorité des fabricants. Certains proposent en effet jusqu'à sept grandes technologies différentes.

Endress+Hauser

« C'est donc le process qui fait le choix de la technologie », affirme Luc Heusch, responsable des ventes chezVegaTechnique. Ce que confirment Benoît Blachez, chef de marché Sciences de la vie chez Endress+Hauser France, et Xavier Buire, responsable Produits Niveau et Température chez EmersonAutomation Solutions France: « c'est tellement dépendant du produit, dont on veut mesurer le niveau,et de l'application. » Pour Max Fossey, responsable Produits et Marchés chez Krohne France, un autre facteur entre en jeu: « il faut également prendre en compte les habitudes de chaque instrumentiste. » Et enfin, comme nous le verrons au cours de cet article, il n'existe aucune technologie «universelle», « aucune technologie qui couvre tous les défis des différentes applications.On ne peut d'ailleurs pas affirmer que les transmetteurs radar filoguidé savent tout faire », constate Jan Haerynck, Export Manager chez Magnetrol.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap