Les analyseurs de spectre RF

Le 01/04/2014 à 13:30  

L'essentiel

Les analyseurs de spectre traditionnels affichent les différentes fréquences contenues dans un signal ainsi que leurs amplitudes respectives.

Aujourd'hui, les instruments numérisent les signaux qui peuvent ensuite être visualisés dans plusieurs domaines simultanément: temps, fréquence, phase.

Les modèles modulaires ainsi que les versions portables se sont largement développés et peuvent fournir des performances proches de celles des appareils de table.

Les instruments présentés dans ce guide d'achat méritent plutôt le nom d'analyseurs de signaux RF. Sous cette appellation, nous retrouvons le classique analyseur de spectre dont le but est de donner à l'utilisateur une vision du signal dans le domaine fréquentiel. En faisant appel à des techniques de détection à bande étroite, il affiche un spectre, avec la puissance absolue ou relative en fonction de la fréquence.

Cette notion de représentation en fréquence est sous-tendue par la théorie de la transformation de Fourier. Au-delà de ces notions mathématiques, l'analyseur de spectre est au domaine fréquentiel ce que l'oscilloscope est au domaine temporel. Si l'oscilloscopie a grandement profité des techniques numériques, l'analyse spectrale a évolué de la même manière, tirant parti des technologies de traitement du signal numérique (DSP).Ainsi, des instruments de type vectoriel ou Vectorial signal analyzer ou VSA sont apparus, dotés de capacités de traitement du signal afin de restituer, en plus de l'amplitude, les composantes en phase et en quadrature de chaque fréquence contenue dans le signal.

La série MXA d'analyseurs de signaux d'Agilent Technologies couvre unegammedefréquences de 10 Hz à 26,5 GHz, permet plus de 25 types de mesures (CEM, bruit de phase, facteur de bruit, démodulation de formats cellulaires…) et assure la fonction RTSA (Real Time Spectrum Analyzer) qui permet de voir tous signaux connus et inconnus dans la bande d'analyse en temps réel.

Agilent Technologies

Aujourd'hui ces appareils de mesure référencés à juste titre comme analyseur de signaux réunissent les fonctions d'un analyseur de spectre et d'un analyseur de signaux vectoriel.

L'omniprésence des ondes radiofréquences, stimulée par la multiplicité des systèmes de communications sans fil, génère de sérieux problèmes d'interférences, ayant parfois des effets directs sur notre vie quotidienne. L'analyseur de spectre est l'outil idéal pour le diagnostic et la résolution de ces problèmes. Pour concevoir, développer et tester une application en ce domaine, il est impératif de pouvoir accéder aux caractéristiques précises des signaux transmis afin de vérifier leur conformité à des normes de plus en plus complexes. Les architectures ont évolué en conséquence mais également l'ergonomie de ces instruments pour répondre aux diverses exigences des utilisateurs. Qu'il s'agisse des appareils portables pour les tests en production et la maintenance ou des analyseurs haut de gamme pour les laboratoires de recherche et développement, ils ont tous gagné en performance de mesures mais aussi en qualité d'affichage comme en facilité d'utilisation et en compacité. L'offreenso-lutions modulaires, avec la domination du PXI, a littéralement explosé alliant souplesse et performances. Modernes jusqu'au «bout des doigts», les analyseurs de signaux ont adopté des écrans plats couleurs, de plus en plus souvent tactiles.

L'analyseur de signaux vectoriel modulaire PXIe-5665 de National Instruments est présenté dans un châssis avec affichage des courbes sur un écran LCD. Il dispose de nombreux outils d'analyse et de démodulation numérique.

National Instruments

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap