Les interfaces homme-machine pour les zones Atex

Le 09/05/2016 à 13:30  

L es atmosphères explosibles se rencontrent dans différents secteurs industriels. Ces milieuxAtex, sujets à des risques d'explosion, empêchent l'usage de matériel classique. La compatibilité des équipements à la zone considérée doit être démontrée via une certification. Cette contrainte impose-t-elle une limite quant aux applications qu'il est possible de réaliser? Dans le cas des interfaces homme-machine (IHM), l'évolution du matériel Atex ou les dif-férentes solutions d'architecture permettent aujourd'hui d'accéder à des performances comparables au matériel classique.

« Les demandes pour ces interfaces homme-machine proviennent principalement des secteurs de gestion et de traitement du gaz et pétrole,des milieux pharmaceutiques ou de la pétrochimie », observe Yves Etchepare, du service technique de KEP France. En effet, dans le monde de la pharmaceutique, on peut trouver des solvants et autres composés volatils présentant des risques d'explosion. « Les zones Atex sont les mêmes dans ces différents secteurs », indique Fabien Roy, chef produit chez R. Stahl. Ainsi, les appareils certifiés Atex peuvent être utilisés dans tous les secteurs industriels. Cependant, certains milieux requièrent d'autres caractéristiques. « La tenue à la température, par exemple, doit souvent être plus élevée dans le milieu du pétrole », continue Fabien Roy. Dans l'industrie pharmaceutique, les ambiances stériles imposent d'avoir des écrans faciles à nettoyer, souvent en acier inoxydable, avec aucune zone de rétention, afin d'éviter les accumulations de bactéries.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap