La Vision N'en A Pas Fini Avec L'innovation

Le 01/12/2014 à 14:00  

P lus de 30 ans après son arrivée dans l'industrie, au début des années 1980, la vision s'est immiscée dans pléthore d'applications particulièrement variées. Que ce soit l'automobile, la construction mécanique, la mécanique de précision, l'industrie optique, l'électronique et l'électrotechnique, le médical, les transports et la logistique, la sécurité, l'industrie pharmaceutique, l'imprimerie, la verrerie, l'industrie du bois, le recyclage, la chimie, la cosmétique, l'industrie agroalimentaire, la biotechnologie, l'agriculture, le sport, ou bien encore le secteur du divertissement, aucune de ces industries ne peut aujourd'hui se passer de la vision. Il faut dire que cette dernière a beaucoup évolué au fil des ans, passant de simple système d'inspection au départ à un véritable instrument d'optimisation de la production aujourd'hui. Au point que solutions d'automatisation et vision industrielle sont devenues indissociables pour bon nombre de secteurs d'activité. « Dans le monde entier, nous constatons un besoin important en solutions d'automatisation et le traitement de l'image en profite, assure Olaf Munkelt, président du département du VDMA spécialisé dans le traitement industriel de l'image. Contrôle qualité selon la cadence de production, contrôle lors du processus de fabrication, sécurité des procédés dans la production : sans le traitement d'image, les exigences de plus en plus élevées d'une production moderne seraient difficiles à satisfaire.» Une opi-nion partagée par Peter Stiefenhöfer, directeur marketing de Stemmer Imaging, qui va même plus loin en érigeant la vision industrielle en maillon capital pour l'industrie du futur: «Une production économiquement viable sans traite-ment d'image est quasiment impensable aujourd'hui e,t à l'ère de l'industrie 4.0, la vision joue un rôle de plus en plus important car,sans elle,cette stratégie d'avenir ne serait probablement pas réalisable». Parmi les secteurs utilisateurs de la vision industrielle, l'automobile occupe une place de choix. Et cela ne doit rien au hasard. «Ceci s'explique par la forte pression au niveau des coûts et en même temps par les exigences de qualité très sévères imposées par l'industrie automobile et les systèmes de contrôle qualité automatisés avec un contrôle visuel intégré sont souvent la solution choisie pour concilier les deux», explique Jean-Philippe Roman, directeur marketing chez Allied Vision Technologies, qui ajoute: «un contrôle sur quelques échantillons ne suffit plus,il faut contrôler ces éléments à 100% et la traçabilité doit être assurée, ce que nous offrent les systèmes de traitement d'image ». « Le traitement d'image est la clé pour automatiser un grand nombre d'applications dans l'industrie automobile, renchérit Nicole Rüffer, directrice du marketing chez IsraVision, il nous permet de standardiser la qualité pour des séries entières dans toutes les unités de production mais aussi de réduire nettement le coût unitaire».

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap