Les normes liées aux spécifications géométriques des produits évoluent aussi vers la 3D

Le 01/09/2015 à 14:00  

A la croisée des chemins entre conception, contrôle et fabrication, le tolérancement fonctionnel, ou cotation ISO, joue un rôle essentiel dans la vie de tous les jours des mécaniciens et des métrologues. La cotation a en effet pour but de définir les dimensions et les positions relatives des surfaces d'une pièce, ainsi que les variations possibles pour ces grandeurs, en garantissant également le bon fonctionnement de la pièce dans son mécanisme. Et la cotation fonctionnelle, elle, permet de faire un choix raisonné pour les tolérances maximales et minimales, en se basant sur l'analyse fonctionnelle des formes. Voilà pour la théorie. « Le principe des Spécifications géométriques des produits ( Geometric Product Specifications ou GPS) est un moyen de communication par lequel concepteurs, ingénieurs de production et métrologues échangent une information non ambiguë sur les dimensions et tolérances admissibles des pièces », rappelle Marguerite de Luze, directrice du développement au sein de l'Union de normalisation de la mécanique (UNM).

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap