Les QCL, une technologie prometteuse pour l'analyse de gaz?

Le 28/01/2019 à 14:00  

U n industriel qui recherche une solution d'analyse de gaz pour contrôler son procédé ou surveiller les émissions de son installation a un peu l'embarras du choix des technologiques à sa disposition. Il existe en effet, pêle-mêle, sur le marché, des analyseurs à chimiluminescence, à infrarouge à transformée de Fourier ( FourierTransfor Infrared ou FTIR), à diode laser accordable ( Tunable Diode Laser ouTDL), à infrarouge non dispersif ( Non-Dispersive Infrared ou NDIR), à Raman, des analyseurs photo-acoustiques, des chromatographes en phase gazeuse, etc.

Il faudra désormais compter sur une autre méthode, à savoir les lasers à cascade quantique (QCL). Si elle reste, pour l'instant, cantonnée à quelques secteurs industriels bien spécifiques, la technologie QCL fait de plus en plus souvent parler d'elle. Par exemple avec le lancement de l'analyseur QCLAS par le françaisAerovia ( voir Mesures n° 833 ) en 2011 ou du système d'imagerie chimique 8700 Laser Direct Infrared (LDIR) de l'américain Agilent Technologies en octobre dernier.

D'autres acteurs se sont positionnés sur le marché, à l'instar de la jeune pousse française mirSense créée en 2015 ou de l'entité Emerson Automation Solutions du groupe américain Emerson Electric et de son compatriote Bruker, qui ont racheté respectivement le fabricant écossais d'analyseurs de gaz QCL Cascade Technologies en décembre 2014 et le spécialiste allemand des microscopes infrarouges QCL Infrarot Mikroskopie und Messtechnik (IRM2) en février 2018. Même s'il ne s'agit pas de celui des analyseurs de gaz, le mar-ché des lasers à cascade quantique passerait d'un montant de 302,9 millions de dollars en 2016 à 374,8M$ six ans plus tard, soit un taux de croissance annuel moyen (CAGR) de 3,9%, selon la société d'analyses indienne Markets & Markets.

Très peu d'industriels utilisent, pour l'instant, la technologie de lasers à cascade quantique (QCL). Les applications sont principalement l'analyse de gaz en automobile (mesure de composés azotés), en pétrochimie (mesure de SO2 ), en environnement (procédés de DeNOx), dans le médical.

GEA

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap